Vous êtes pris au piège dans la ville de Covington.
Ville pleine de magie et de mystère.
Quel sera votre camp ?

Partagez | .
 

 Story of the Snake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à Covington
Evelyn Weaver
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.Age : 25 ans
Surnom : Eve / Lyn
Cupidon :


POUVOIR.

MessageSujet: Story of the Snake   Mar 26 Sep - 18:38


Journal de Evelyn Weaver
« Confidentiel »



Chapitre 1
Du début au changement





Evelyn est née il y a déjà 25 ans. Née dans cette même ville qu'est Convington, elle y a vécu longtemps avec ses deux parents. Grandissant dans la maison familiale, son père restait néanmoins peut présent, préférant la présente poussiéreuse des antiquités de son magasin. La jeune fille forgea alors avec les années une sorte de dégoût pour le lieu de travail de son paternel. Quand elle était toute petite, elle aimait s'y rendre avec lui pour voir ses dernières trouvailles, mais en grandissant, elle avait été délaissée, presque oubliée comme sa mère. Cette dernière n'était d'ailleurs pas non plus très attentive, passant son temps à tromper son époux au près de riches hommes, de préférence, qu'ils soient de passage ou résidents de la ville.

L’adolescence de Eve fut assez décisive. On se moquait d'elle pour diverses raisons, moquée par ses camarades, jalousant ses beaux cheveux blonds et bouclés, ce qui lui valait le surnom de « boucle d'or ». Cela était vu de façon péjorative. Pourquoi ? L'adolescente était beaucoup dans la Lune, rêvant d'une famille unie, qui l'aime, s'occupe d'elle, mais n'y avait jamais eu le droit. Elle avait bien quelques amis, mais avaient malheureusement Une petite fille rêveuse et seule, voilà ce qu'elle était, tout simplement. Seulement… une nuit avait suffit à tout faire basculer.

Le téléphone avait sonné. C'était la police. Écoutant discrètement depuis la cuisine, car Evelyn voulait toujours savoir quels étaient les nouveaux amants de sa mère, afin de se dégoûter encore plus d'elle, elle fut surprise de pouvoir légèrement apercevoir sa mère se figer, perdre son radieux sourire au téléphone. S'asseyant difficilement sur le fauteuil d'à côté, sa voix tremblait. Tout son corps tremblait. Une fois l'appareil raccroché, l'adolescente s'approcha, demandant ce qu'il avait avait bien pu se produire pour que sa mère, qu'elle n'avait pourtant jamais vu ainsi, se mette dans un état pareil.

- Ton père nous a quitté.

Avait elle dit avec la voix la plus froide du monde, le coeur en morceau, et le regard le plus vide du monde. Même si elle n'aimait plus son époux, madame Weaver avait vécu avec pendant des années… et là, il avait tout simplement été tué sur le coup, percuté par une voiture au conducteur ivre. Dire que cela ne s'était pas passé loin, mais dans la petite ville d'à côté.  Même si la fille elle aussi avait toutes les raisons d'en vouloir à son père, alors qu'elle avait pourtant 21 ans à ce moment là, elle ne pouvait s'empêcher de sentir, son cœur se serrer et ouvrir enfin ses yeux humides sur la réalité. Il travaillait tant pour entretenir sa famille et avait passé tant de bon moment avec elle. Ce n'est que lorsque l'on perd ceux qu'on l'on aime que l'on réalise ô combien ils comptent… et ô combien cela est vrai.

Héritant de la boutique même si elle n'en voulait pas, les débuts furent difficiles. Comment avoir les connaissances nécessaires pour tenir cette boutique à présent que ton père était décédé ? Comment savoir les prix, ou même ce qu'étaient certains objets. Sa mère ne voulait même pas en entendre parler et ce décès les sépara à causes de disputes, d'accusations, alors qu'elles étaient toutes deux malheureuses, tout simplement. Mise à la porte de la maison dans laquelle elle avait grandit, Evelyn emménagea alors dans le magasin qui resta fermé plusieurs mois et fut dévalisé, la laissant sans argent. Par chance, une amie qui avait déménagé venu la voir après plusieurs années et lui conseilla tout simplement de faire de ce lieux, à la décoration si ancienne et atypique, un salon de thé. Cela fonctionna, par chance, mais après toutes ces épreuves, c'était déjà trop tard. La jeune femme s'était déjà bien assombri, renfermé, comme si on lui avait arraché le cœur tout au long de son existence, avec pour coup de grâce le décès de son père. C'était une succession de malchance, de coïncidences négatives et de peine. Voilà ce qu'était sa vie alors… Pourquoi ne pas vivre réellement ainsi, si c'était le cas ?

Puis quatre ans passèrent. Le salon était devenu incontournable dans la ville. Ragots et rumeurs se bousculaient autour du thé et de ces petites tables anciennes aux nappes blanches qui égaillaient le lieu. Eve était changée. Portant un masque au doux sourire et à l'air bien veillant, cela ne dissimulait qu'une jalousie pour les gens aimés et une froideur à toute épreuve. Mais il fallait bien faire bonne figure devant les clients, n'est-ce pas ?

Et enfin… cette nuit. Ce réveil. La radio grésillait étrangement durant son petit déjeuner. Étrange. Trop étrange. S'approchant à la fenêtre pour ouvrir les volets, elle vit alors tout ces gens dans la rue. Que se passaient-ils ? La population semblait affolée. Ce ne fut que quelques heures après qu'elle comprit, comme les autres, qu'ils étaient piégés, tel des rats en cage. Seulement voilà, ce ne fut pas le seul problème. Elle commença à se sentir bizarre, malade, peinant à réchauffer son corps. Retranchée chez elle, sa boutique fermée comme bien d'autres depuis la catastrophe, pour le moment, elle se couvrait de couverture, cherchait ce qui n'allait pas chez elle. Pourquoi le destin s'acharnait sur sa personne ? Finalement, elle alla chez un médecin de fortune tout au nord de la ville. Il n'était pas très compétent, mais tout les autres étaient trop occupés avec la panique des autres habitants, et des symptômes étranges, d'après les rumeurs. C'est là qu'elle réalisa… le changement.

- Vous semblez… être comme un animal à sang froid. C'est étrange.

Remarqua le médecin avant de passer devant son vivarium d'où un serpent fixait la femme depuis son arrivée, à présent. Elle était comme tourmentée elle aussi, peu concentrée, fixant l'animal. Elle avait l'impression qu'il lui parlait, lui demandait de l'aide afin de s'échapper. Cette pauvre couleuvre était sauvage, autrefois. Le « docteur » le remarqua finalement, puis toqua la vitre en souriant à la Evelyn.

- N'ayez pas peur. Elle ne vous mangera pas. Elle ne peut pas sortir d'ici. Je l'ai ramené d'une excursion. De si belles écailles, ça ne se laisse pas comme ça.

- Elle veut sortir.


Dit elle d'un air… étrange, ne lâchant pas le reptile du regard. Notant que les deux se fixaient mutuellement dans les yeux, l'homme commença à se sentir mal à l'aise, comme de trop, avant de s'étonner sursauter en entendant la requête qui allait suivre.

- Libérez la.

- Je vous demande pardon ?

Mais il ne pu en dire plus, car la jeune femme l'attrapa à la gorge avec rapidité, s'étant élancé tel un reptile qui attaqua. Toussant, il cherchait à la faire lâcher. Regardant le médecin avec une froideur à toute épreuve, Eve ne réalisait plus ce qui se passait. Un instinct prenait doucement le dessus, fixant cet homme dodu. Elle ignorait pourquoi, mais il l'attirait. Non pas par séduction, mais pour sa chair, sa composition.

- Finalement… je lui ouvrirai moi même.

Fini elle par annoncer.

La suite fut terrible. Alors que la nuit était tombée, un énorme serpent prenait tout la pièce qui servait de cabinet chez cet homme seul, célibataire, et quelque peu reculé de la ville. Où était il, d'ailleurs ? Il suffirait de laisser vos yeux suivre le corps du reptile et voir qu'au bout de quelques anneaux, une bosse semblait indiquer que le nouveau plat favori de ce serpent… était en pleine digestion. Qui le saurait, de toute façon ? Elle repartirait dans l'obscurité de la nuit, sachant à présent sa nouvelle nature… et aurait à ses côtés, dans son jardin, une magnifique couleuvre pour lui tenir compagnie… Une amie qui ne serait pas la dernière, et probablement pas la seule à vivre dans cet arrière jardin, juste derrière le salon, tout en se cachant, observant, et sifflant les clients dans l'obscurité.

BY .SOULMATES

 

Story of the Snake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maple story
» Maple Story ^^
» Yuki de Anzu Story !
» Tu aimes la boxe ?? Alors va faire le loft story russe.
» Story AG2R

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Covington Mystery :: ❀ État civil ❀ :: Gestion du personnage :: Journal Intime-