Vous êtes pris au piège dans la ville de Covington.
Ville pleine de magie et de mystère.
Quel sera votre camp ?
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | .
 

 New Hope - Eirian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: New Hope - Eirian   Lun 23 Oct - 22:53

New HopeAria & Eirian
Aujourd'hui, j'avais décidé d'aller de l'avant. J'en avais assez de me morfondre sur ma vie passée de l'autre côté du mur. Ici, dans cette chambre d'hôtel puante et hors de prix, tous mes démons resurgissaient. Je revivais l'annonce du décès de mon père, la dernière fois que j'avais vu Thalia, le désespoir de ma mère, puis lorsqu'elle avait repris pied, et ensuite sa mort à elle aussi. Je revis également son enterrement, puis je retrouvai du réconfort en pensant à Rae puis, me remémorant sa trahison, je souffrais encore. J'étouffais dans cette chambre. Je ne faisais que ressasser les temps antérieurs et cela m'était néfaste. Je n'en pouvais plus, il fallait que je sois utile à la population en faisant ce dont j'avais envie de faire. Agente de police. Alors, comme je n'avais pas d'ordinateur, je m'étais armée d'un crayon et d'une feuille afin d'élaborer un curriculum vitae qui avait clairement mauvaise mine. Mais c'était tout ce que j'avais sous la main, alors ça avait intérêt à faire l'affaire. Et puis d'abord, ce qui comptait, c'était ma motivation non ? Pas ce qui était écrit sur un vulgaire morceau de papier ?

Alors je sortis, prenant la direction du poste de police. J'avais soigneusement plié mon cv miteux et l'avais mis dans une chemise en plastique afin de le protéger. Sur le chemin, une question subsistait dans mon esprit: accepteraient-ils seulement de prendre si je n'avais pas terminé ma formation ? Certainement qu'ils ne pouvaient pas refuser un peu d'aide, étant donné que plusieurs mouvements de panique s'étaient créés dans la ville suite à la création du mur... Depuis mon arrivée ici, je m'étais concentrée sur mon physique afin de ne pas perdre en endurance et force. Tous les matins, j'allais courir et parfois même le soir. Je continuais de m'entraîner dure et en même temps, il ne me restait que ça à faire. La motivation était là, et j'espérais clairement qu'ils m'engageraient pour ça et non pas pour ma formation incomplète.
Alors, j'arrivai devant le poste. Plusieurs voitures de police étaient parqués, et moi j'attendais sous le porche, incapable de gravir cette paire de marches et de passer la porte. Qu'attendais-je au juste ? Simplement de déstresser... Car je l'étais affreusement. Mais je m'étais bien vite rendue compte que tenter de calmer mon coeur était impossible, alors je finis par pousser la porte. Je m'approchai du comptoir où se trouvait un homme en tenue de police, derrière un écran d'ordinateur, qui m'adressa tout juste un regard. Bonjour,
je suis à la recherche d'un travail, je suis dans une école de police et...
Vous avez un dossier ? me coupa l'agent en levant enfin ses yeux vers moi. Surprise et légèrement décontenancée par sa manière de m'adresser la parole, je me contentai d'acquiescer et de sortir de mon sac à main la chemise transparente où se trouvait ma feuille qui avait vraiment l'air d'un brouillon. Oui, le voilà. J'ai dû le faire à la main, excusez-moi... On vous recontactera si on a besoin d'aide. Bonne journée. Mon coeur se serra de contrariété sous l'impolitesse de cet homme. Il avait une attitude déconcertante et jemenfoutiste qui me hérissait le poil. Où était le respect dans tout ça ?! Je déposai mon pauvre dossier sur le comptoir, il ne se leva même pas pour venir le chercher, et je compris que je n'avais plus rien à faire ici.

Alors, serrant le poing en me retenant de l'incendier, je me retournai et me retrouvai face à une blonde au visage bien connu que je n'avais même pas entendu arrivée. Notre dernière discussion remonta à ma mémoire et j'en restai sans voix, ne sachant comment l'aborder. Alors je me contentai d'une salutation brève, espérant qu'elle saisirait la perche. Salut Eirian.
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Lun 23 Oct - 23:25





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

New hopeSlight change, big behaviour.



Je n'avais pas vu le coup venir. Il avait été soudain, apparu de nul part, et je m'étais retrouvée par terre en moins de deux. D'habitude, je me montrais plus prévenante, mais ce jour-là, je n'y parvenais pas. J'avais une simple course à faire, et j'étais à court de médicaments, alors cette courte promenade s'était transformée en calvaire. Il y avait beaucoup trop de monde dehors, à cette heure-ci. Je croisais des passants sur mon chemin, des automobilistes agacés alors que je traversais la route, et tout ça jouait avec mes nerfs. Mon crâne allait exploser, c'est une bonne raison pour justifier le fait que je ne m'attendais pas à ce qu'on m'explose le crâne avec un poing. J'avais à peine eu le temps d'entendre le rire rauque d'un homme avant de recevoir un coup dans l'abdomen qui m'asphyxia assez longtemps pour que le type puisse me fouiller, prendre mon sac et se barrer avec mes affaires. Mes papiers étaient à l'intérieur. Ma carte bleue, mes espèces. Mon dossier médicale avec mes ordonnances, car je voulais essayer de plaider ma cause auprès d'une pharmacie pour obtenir une ou deux boîtes. Je prendrais même deux comprimés. Un. Un demi. Peu importait le nombre, j'avais terriblement besoin d'une dose, j'allais devenir folle ! Comment allais-je pouvoir travailler dans un état pareil !

Je me relevai en maugréant. Mes côtes m'étaient douloureuses, ma tête me tournait, mais la douleur des coups n'était rien comparée aux émotions des personnes qui me contournaient sans même me demander si j'allais bien. Quelle bande de connards...
J'essuyai le filet de sang qui s'écoulait de mon arcade d'un revers de la manche et décidai de me rendre au poste de police. Que pouvais-je faire d'autre ? Je m'arrêtai dans un fast food pour passer aux toilettes et nettoyer un peu ma plaie. Rien de bien grave. L'ambiance du fast food était terrible. Des employés pressés, des clients mécontents, des gosses surexcités, des gens qui ne savaient pas quoi commander et agaçaient tout le monde autour... je me dépêchai de sortir de là. Je marchai le plus vite possible jusqu'au poste de police, me retenant de courir. Je courais vraiment très mal. Une catastrophe. Je tomberais certainement, tête la première contre le pavé. Mauvaise idée.
Enfin arrivée au poste, je sentis tout de suite l'agacement émaner des personnes présentes à l'accueil. Super ambiance... de quoi m'aider... comment on gérait ça, l'agacement ? Je m'avançai vers le guichet, fixant l'homme qui y était assis, me préparant à son taux élevé d'émotions négatives. Quelque chose entrava mon chemin. Je n'avais plus fait attention à l'autre personne. Une femme.
Elle. Je réciproquai sa surprise, mais ça ne suffisait pas à supprimer l'agacement vif qui traînait par ici.
- Aria, craché-je. Mon ton ne me plut pas à moi-même, alors je me concentrai et réessayai une autre approche, faisant mon possible pour laisser les émotions de côtés. Tu vas bien ?
Je devais sonner faux, encore une fois, ou totalement dingue. Mon coeur battait à tout rompre, mes tempes crissaient. J'allais péter les plombs.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Lun 23 Oct - 23:41

New HopeAria & Eirian
Je ne m'étais absolument pas attendue à la croiser ici. Notre dernière rencontre avait viré au vinaigre, et je ne m'étais pas spécialement réjouie de la revoir... Je ne savais comment agir en sa présence. Au dinner, elle m'avait livré quelques secrets sombres de sa vie concernant sa famille et j'en avais fait le même, mais ça c'était mal terminé, par un malaise ambiant, que j'avais presque l'impression de ressentir dans le poste de police à nouveau. Mon esprit tournait à mille à l'heure, analysant la situation, cherchant désespérément un scénario qui terminerait mieux que le précédent. Mais Eirian était tellement imprévisible sur ses mots et réactions que jamais je n'arriverais à trouver le bon...
Je l'observai quelques instants, elle avait l'air à bout de nerfs et je le ressentis lorsqu'elle prononça mon nom. Mon poing serré se fit plus tendu encore, ne comprenant pas ce qu'il me valait une telle agression dans sa voix. M'en voulait-elle pour la dernière fois ? D'avoir abordé un sujet sensible sans même le vouloir ? Les erreurs, ça pouvait arriver à tout le monde... Nous nous connaissions si peu, comment aurais-je pu le deviner ? Je pris quelques instants pour l'observer, scrutant son regard. Son arcade était fraîchement ouverte. Le sang ne coulait pas, mais je pus clairement discerner la plaie. Ce genre de blessure me connaissait. Je me demandai alors ce qui lui était arrivé et mon inquiétude et côté protecteur prirent le dessus sur la contrariété. Mon poing se détendit alors qu'Eirian aussi, prenant compte de son mot sciant, me demanda comment j'allais. C'était plutôt à moi de lui retourner la question !
-Ca va, on fait comme on peut, mentis-je. En attendant, je n'allais pas lui raconter à nouveau tous mes problèmes. Nous savions toutes les deux comment ça s'était terminé la dernière fois... Alors je me tus à se propos, posant sur elle des émeraudes adoucies et inquiètes. J'étais devenue si calme en quelques instants que je n'en étonnai moi-même. Et toi alors, que t'est-il arrivé ? m'enquis-je en désignant son front à la plaie fraîche.
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mar 24 Oct - 0:12





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

New hopeSlight change, big behaviour.



Elle semblait aller aussi bien que moi. C'est à dire mal. Elle mentait, elle devait se méfier de moi. Je me méfierais aussi à sa place, je n'étais pas quelqu'un de fiable. Je changeais autant d'humeur que je croisais de personne et cela m'handicapait actuellement plus que ce que j'avais pu penser. La concentration ne suffisait plus à tout bloquer, et je faillis remercier Aria lorsqu'elle se calma, apaisant un peu l'agacement étouffant qui régnait dans la pièce. Je plongeai mon regard dans le sien pour me laisser envelopper par cette émotion. Inquiétude. Elle s'inquiétait pour moi. Je me souvins de la raison pour laquelle j'étais venue ici en premier lieu. Aria avait failli me la faire oublier. Je n'étais pas contre la revoir, même s'il y avait de grandes chances pour qu'elle me fuit à nouveau. On ne s'approchait pas trop des gens comme moi. Seul Ceb avait été assez patient. Et encore, j'avais tous les médicaments dont j'avais besoin, à l'époque, ce qui n'était plus le cas depuis l'isolement de la ville. Ce dont j'avais le plus besoin était à l'intérieur de la ville et je ne pouvais même pas y avoir accès !

J'eus du mal à me défaire de ses yeux. Je voulais me laisser englober, me laisser faire prisonnière d'une bulle, laisser à Aria le contrôle de mes émotions, mais c'était dangereux. Je ne savais pas ce qu'elle cachait, et je n'étais pas prête à porter sa douleur. Je n'y étais pas habituée. La douleur détruisait encore des vies, je le voyais constamment à l'hôpital, et je n'imaginais pas ce que ça me ferait à moi, être qui n'en avait jamais portée plus de quelques secondes.
- Un type m'a attaquée dans la rue, je suis venue ici pour ça. Il m'a volé mon sac. Argent, papiers... dont des papiers vraiment très importants.
Je reflétais l'inquiétude d'Aria. C'est comme ça que j'étais censée me sentir. Inquiète pour mes affaires précieuses qui m'avaient été dérobées. Ma carte bleue et mes papiers d'identité avaient été volés et tout ce à quoi je pensais était mes ordonnances. Mon psychiatre ne m'en fera pas d'autre, il avait pour ordre de prescrire qu'à des personnes bien particulières, et puisqu'on me considérait comme une simple hypersensible et non une suicidaire, alors ils se foutaient de ma santé mentale. Je n'avais pas à le droit à ces cachets.
- Il faut absolument que je les retrouve, ajoutai-je, à bout.
Jusqu'ici, cette journée avait été merdique.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mar 24 Oct - 21:26

New HopeAria & Eirian
Et enfin, je retrouvai ce regard océan qui me plaisait chez elle. J'avais espéré le retrouver lors de notre discussion malaisante au Dinner. J'étais restée quelques instants à côté d'elle, j'avais posé mes yeux sur elle, espérant qu'elle accepte de me regarder une dernière fois ou peut-être même de me retenir, mais ça n'avait pas été le cas. Alors, à contre-coeur, je n'avais pas eu d'autre choix que de lui tourner le dos, m'en aller, quitter ce restaurant à l'atmosphère pesante. Et ici, alors que la situation n'avait pas été maîtrisée d'avance, j'avais été gagnée par ses yeux, par cette blessure à son front qui avait transformé en moi tout sentiment de contrariété en inquiétude. Parce que même si je connaissais à peine les gens, je m'attachais très vite à eux et je voulais les choyer. Ca n'était de loin pas une qualité dans mon métier, alors que je devais parfois prendre des décisions difficiles. Mais je savais prendre pour moi et me détacher lorsqu'il le fallait. Mais ici, je n'étais pas en fonction, pas en cours. J'étais loin de tout, avec en face de moi Eirian qui semblait dans une profonde détresse. J'eus soudainement envie de plaquer tous mes plans prévus de l'après-midi -enfin si j'en avais car en réalité je n'en ai aucun- afin de lui venir en aide. De ce qu'elle m'avait raconté, même si elle avait grandi ici, elle restait relativement seule. Alors même si nous nous connaissions peu, je voulais faire ce qui était en mon pouvoir pour l'aider.
Puis d'un coup, son ton se remplit d'inquiétude lui aussi lorsqu'elle m'expliqua les faits qui s'étaient déroulés précédemment. Ce genre d'agression ne m'était jamais arrivé, mais il faisait parti du genre de chose que j'avais appris à gérer en cours. Il fallait d'abord déposer un avis de perte au poste de police le plus proche, puis décrire le ravisseur si elle avait eu la chance de croiser son visage, et en réalité nous ne pouvions pas faire grand chose d'autres... Surtout qu'en ce moment, les agents avaient probablement autre chose à faire que courir après des petits voleurs. Quoi que quand on voyait cet homme derrière le bureau, il y avait de quoi se poser des questions... Eirian insista sur le fait qu'il fallait qu'elle les retrouve, et je la comprenais.
-Je vais t'aider, lui dis-je, compatissante. Puis, je me rapprochai un peu d'elle afin de lui souffler sans que ces mots n'atteignent l'agent posté derrière son écran, qui n'avait pas bougé d'un poil. Mais ne t'attend pas à une grande efficacité de la part de ce mec... murmurai-je en désignant ce "mec" d'un bref coup d'oeil sans sa direction.
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mar 24 Oct - 21:53





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

New hopeSlight change, big behaviour.



Je me sentais un peu plus apaisée. Elle me proposait son aide, se voulait plus rassurante. Je savais avoir peu de chances de retrouver mes affaires volées, d'autant plus que je n'avais pu voir l'agresseur, sachant seulement qu'il s'agissait d'un homme, mais je devais espérer car je doutais pouvoir m'en sortir dans cette ville qui devenait de plus en plus dingue sans traitement. J'irais de plus en plus mal, me laisserais aspirer par la plus banale des émotions et ne saurais plus me sortir de ce tourbillon infernal que les autres avaient appris à gérer depuis leur naissance. Qu'Aria gérait, a priori, car malgré la sensation étrange que j'avais pu ressentir l'autre jour, elle ne paraissait pas en peine. Au contraire, elle semblait plus déterminée à m'aider que désespérée. Je me disais que je serai certainement désespérée à un moment ou un autre si je ne retrouvais pas mes ordonnances, ou encore mes autres af- merde ! Les clés de chez moi !

Je pensais tellement à mes ordonnances que j'en oubliais le reste. Je sursautai alors qu'Aria me murmurait quelques mots. Ne pas se fier à l'homme du guichet, je pouvais m'en douter, ce type puait le mal-être. De toute façon, ce mec ne pouvait pas nous aider. J'avais déjà une petite idée d'où pouvait se trouver mon agresseur. Ce dernier pensait certainement que j'aurais beaucoup trop peur pour oser me pointer de sitôt à mon appartement, mais il avait tort - je n'avais jamais peur. Littéralement. Sauf si je croisais ce mec et qu'en me découvrant il avait peur lui aussi. Dans ce cas-là, certes, j'aurais peur. Mais si Aria me suivait... elle n'avait pas l'air d'être du genre à avoir peur.
- Il a aussi mes clés, ajoutai-je sur le même ton inquiet que précédemment.
Il fallait que j'apprenne à me comporter normalement auprès d'Aria, car je voulais la connaître, mais que je l'avais déjà repoussée par le passé avec mon comportement étrange.
- Il faut que j'aille vérifier mon appart'. Tu pourrais venir ? Vu comment il m'a eue la première fois, je ne donne pas cher de ma peau s'il me retombe dessus.
Je n'étais pas réellement inquiète au sujet de ce mec, mais la raison me rappelait souvent que je ne savais pas me battre et qu'il valait mieux ne pas se surestimer pour survivre. Et puis, je n'étais pas contre la compagnie d'Aria.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mar 24 Oct - 22:12

New HopeAria & Eirian
Observant Eirian, je vis son regard se déplacer vers l'homme derrière le guichet, qui n'en avait que faire de notre présence. Il était caché derrière son écran, on le voyait à peine, à pianoter des choses. Mon cv miteux était toujours posé sur le rebord, il n'avait pas daigné se lever et faire quelques pas afin de le récupérer. Cette situation me valut un soupire de désarroi non contrôlé. Ca n'était pas le genre d'image que j'aimais refléter de mon métier. Quelqu'un d'inutile, morne, mauvais, irrespectueux. C'était tout le contraire que j'avais envie de montrer. Et sérieusement, face à un mec pareil, ils ne pourraient pas me refuser... Si ? Je pensais avoir toutes mes chances, même si mon désastreux dossier risquait de me pénaliser sur mes réelles intentions...
Puis l'intention d'Eirian revint à moi, spécifiant à voix haute telle une pensée échappée que le voleur possédait également ses clés. En effet, s'il lui avait volé son sac, il devait contenir en tout cas son porte-monnaie et son trousseau de clés... Ca faisait déjà beaucoup d'affaires importantes, en supposant qu'il n'y en ait pas d'autres. Je l'espérais pour elle du moins. Et certainement que la dernière chose qu'il nous restait à faire, était de retourner dans les alentours du drame et de fouiller les poubelles et les coins sombres. Le voleur avait peut-être simplement vidé le porte-monnaie de ses espèces et laissé le reste sur place. Ca arrivait parfois. Et dans ces cas-là, nous retrouvions le tout, sauf la carte bleue et l'argent.
Puis, elle me demanda si je voulais venir vérifier avec elle son appartement. Comment aurais-je pu refuser ? Elle était gynéco, pas policière, contrairement à moi. Et puis si nous tombions sur le voleur, alors ça ferait un peu d'action, ça m'avait manqué. Je ne pus m'empêcher un fin sourire d'apparaître sur mes lèvres, car j'avais plaisir à me rendre compte que notre rencontre se déroulait beaucoup mieux que la dernière. Déjà, elle me proposait de l'accompagner chez elle et ainsi de voir où elle habitait. C'était déjà une bonne chose non ?
-Bien sûr ! lui répondis-je sur le ton de l'évidence. Puis alors, sans jeter un regard aucun à ce petit con d'agent de police, nous sortîmes du poste, recouvrant l'air frais extérieur. Je pris une grande bouffée d'air qui me fit le plus grand bien après avoir été enfermée plusieurs longues minutes dans cette pièce remplie d'ondes négatives. Puis, me tournant vers la blonde, je lui demandai; tu penses que c'est quelqu'un que tu connais qui t'aurais fait ça ? Je pouvais comprendre qu'elle ait peur pour son appartement, et son inquiétude devait être autant plus grande si elle avait des ennuis avec quelqu'un qui savait où elle habitait...
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mar 24 Oct - 22:32





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

New hopeSlight change, big behaviour.



A l'extérieur, ça sentait un peu meilleur. En même temps, l'intérieur du commissariat n'avait rien d'élégant. Ils ne devaient pas en prendre grand soin...
Aria avait accepté de me suivre jusqu'à chez moi, ce qui était bon signe. Elle n'avait pas l'air de m'en vouloir pour l'autre jour, et je n'avais plus qu'à agir de manière la moins suspecte possible. Si elle apprenait mon trouble, elle comprendrait que j'étais un cas perdu et s'en irait certainement. Je n'étais pas quelqu'un de très entouré, car j'étais incapable d'être là pour les autres quand ils avaient des soucis ou qu'ils voulaient faire part de leur exaltation sur une quelconque bonne nouvelle. Les gens me submergeaient et je préférais rester plutôt seule. Mon appartement ne connaissait que moi et je me demandai ce qu'Aria en penserait lorsqu'elle verrait les murs blancs dénués de photos ou d'une quelconque couleur chaude ou froide. Que du blanc. Partout. Rien accroché aux murs. Des meubles simples. Des papiers empilés ici et là. Je n'avais pas besoin de personnaliser l'endroit, je ne risquais pas de m'y sentir bien ou mal.

La question d'Aria me fit froncer les sourcils. Quelqu'un qui me connaissait ? Pourquoi m'aurait-on fait ça ? Je n'avais peut-être pas de grands amis dans cette ville, mais je n'avais pas d'ennemis non plus. Bien sûr, il y avait des gens qui me trouvaient atypiques et qui préféraient rester loin de moi, mais personne pour me détester réellement. J'avais ma place dans cette ville, depuis le temps, et aucune des personnes que je connaissais n'aurait pu faire ça. Cela devait être un inconnu.
- Je ne pense pas. C'est sûrement quelqu'un qui s'est retrouvé piégé dans la ville comme toi et qui n'a plus rien. Tout ce que je sais, c'est qu'il s'agit d'un homme, mais je ne l'ai pas vraiment vu, je ne sais pas à quoi il ressemble.
Tout était arrivé beaucoup trop vite, et j'avais été sonnée suffisamment longtemps pour qu'il puisse s'enfuir.
Nous marchâmes un moment. J'habitais à un peu plus de vingt minutes du poste de police. Ce n'était pas si loin. Habiter dans le centre-ville me permettait d'être près de tous les services du quotidien, dont magasins alimentaires et pharmacies. Nous arrivâmes bientôt et je guidai Aria dans un petit immeuble de briques rouges. Arrivées au premier étage, je croisai ma porte du regard, et sentis déjà que quelque chose n'allait pas. La porte était fermée, mais pas à clés. Je poussai la porte du doigt tout en restant près du mur. La porte s'ouvrit et je jetai un regard convaincu à Aria.  
- Tu as un meilleur plan que de foncer dans le tas je suppose ? lui demandai-je alors.
Si le type était encore à l'intérieur, j'avais peut-être une chance de retrouver mes affaires.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mer 25 Oct - 19:25

New HopeAria & Eirian
Eirian contra l'idée que j'avais émise. D'un côté, c'était mon travail d'établir des théories, d'analyser les faits, de poser des questions. Mais il allait de soi que la blonde n'avait pas l'air du genre à avoir des ennemis... A moins qu'elle n'agisse plus souvent avec les autres comme elle l'avait fait lors de notre première rencontre au Dinner ! Enfin, je ne pouvais pas remettre toute la faute sur elle, ça n'était pas mon genre, et puis j'avais aussi ma part d'erreur. Et malheureusement, elle n'avait pas vu à quoi il ressemblait et cela n'était pas pour nous aider dans nos recherches. Ma fois, nous ferions du mieux possible... Et peut-être, qui sait, que nous le retrouverions chez elle ? Ainsi, il serait bien plus simple de le prendre la main dans le sac et de le retrouver ! Mais si il était là, c'était probablement qu'il connaissait la jeune femme non ? Car même s'il avait obtenu un trousseau de clés, il ne savait pas à quoi elles correspondaient... Quoi qu'il y avait tous ses papiers dans son sac, et il aurait rapidement retrouvé son adresse... Je tentai de calmer mon esprit qui filait à mille à l'heure pendant que nous marchions, côte à côte, en direction de son appartement. Nous passâmes ces quelques minutes de route en abordant divers sujets aussi simples que variés, qui ne prenaient pas la tête comme on avait pu le faire la dernière fois... Je crois que l'une comme l'autre désirait éviter de réitérer ces erreurs. Car dans le fond, nous voulions apprendre à plus nous connaître.

Enfin, nous entrâmes dans un immeuble et au premier étage, Eirian posa son regard sur une porte. Elle s'approcha, la poussa du doigt, l'air inquiète. Je compris qu'il s'agissait de son appartement et qu'il avait été laissé négligemment ouvert... La question, pourtant, subsistait. Y avait-il encore quelqu'un à l'intérieur ? Ou avait-il déjà déserté ? Je sentis une certaine adrénaline conquérir mes veines. Comme lors des exercices et stages que j'avais pu faire. Un peu d'action, tout en aidant une amie. Exactement ce que je recherchais depuis plusieurs semaines. Eirian me demanda quel plan je comptais aborder et franchement, je n'en avais aucun. Et dans ce genre d'exercice, j'avais l'habitude d'avoir une arme à feu, ce qui n'était pas le cas. Je n'avais que mes poings, mes muscles et ... Une bonne dose d'électricité. Mais en réalité, je préférais ne pas laisser ces étincelles s'échapper. Je préférais cacher ce don pour l'instant, surtout tant que je ne savais pas l'utiliser...
-L'improvisation, c'est ce qu'il y a de mieux parfois quand on ne sait pas ce qu'il nous attend, déclarai-je un petit sourire aux lèvres. Je devrais être stressée, voire apeurée, mais ça n'était pas le cas. Je mourais d'envie de me retrouver dans le feu de l'action.

Alors, gentiment, je passai devant la blonde, prenant les devants. Je poussai la porte sans un bruit, puis entamai quelques pas dans l'appartement. Je découvris un environnement sobre et contrasté, mais je ne pris pas le temps de mieux observer ce lieu.
Car j'aperçus un homme au milieu du salon, en train d'analyser ce qui se trouvait autour de lui, fouillant les tiroirs à la recherche d'objets précieux ou d'argent. Il avait un sac à dos sur l'épaule qui semblait déjà bien rempli et un capuchon sur le visage, faisait de l'ombre à son visage. Tu ferais mieux de nous laisser ton sac, si tu comptes sortir d'ici, grognai-je. Posant son regard sur moi, il émit un rire moqueur. En effet, face à ma carrure, je ne paraissais pas bien impressionnante... Mais néanmoins, cela me contraria. Et déjà, des étincelles jaillirent d'entre mes doigts, ce qui ne manqua pas d'attirer le regard du voleur qui changea tout de suite d'attitude, un peu comme moi d'ailleurs. J'espérais simplement qu'Eirian ne l'avait pas aperçu...
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mer 25 Oct - 20:00





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

New hopeSlight change, big behaviour.



Aria semblait confiante. Elle décida d'improviser et s'immisça avec confiance dans l'appartement. Son absence de crainte me permit de la suivre, restant trois pas derrière elle pour ne pas la gêner si quelque chose ou quelqu'un venait à apparaître. Et ce fut le cas. Le type était dans mon appartement. Il fouillait. Il n'avait pas dû trouver grand chose... je n'avais pas de goût particulier, et me fichais totalement des objets de valeur. Mon appartement semblait appartenir à un fantôme, car au fond, c'est ce que j'étais : un fantôme pour les autres qui vivaient pleinement leurs vies. Aria s'adressa directement à l'homme qui n'avait pas l'air heureux de nous voir. Son mécontentement me donna envie de lui en coller une, mais Aria était entre lui et moi. L'homme était prêt à lui sauter dessus, ce qui foutait Aria en rogne. L'atmosphère de la pièce devint très vite pesante. L'homme esquissa une once de geste et aussitôt des points de lumière apparurent autour des doigts d'Aria pour disparaître aussitôt. Des... étincelles ? Aussi vite avaient-elles disparues que je m'approchais pour saisir la main d'Aria. Ma raison voulait comprendre, et sans crainte je saisissai ces doigts qui piquèrent les miens. Retirant ma main, je compris de quoi il s'agissait...

...quelque chose explosa dans ma tête, comme si une partie de mon cerveau avait éclaté. Je titubai en arrière, portant une main à mon front. J'entendis bouger, le bruit me fit mal, l'homme avait dû prendre peur et était parti. J'espérais qu'il avait laissé mon sac. Mes ordonnances. J'essayai de me relever, et une fois sur mes jambes tremblantes, je m'enfonçai dans le salon. Je les vis aussitôt, renversées sur le sol. Les boîtes. Je me ruai dessus. L'intérieur de ma tête me piquait, comme si de l'électricité y circulait encore. Je pris chaque boîte, constatai ce que je savais déjà : elles étaient toutes vides. Je jetai les deux boîtes actuellement dans ma main avec rage contre le mur.
J'étais si en colère que je me demandai comment Aria pouvait l'être autant. Je me tournai vers elle, et la vision me frappa. Aria était une femme magnifique, et elle se tenait debout dans mon appartement ravagé. Je l'observai avec confusion. Elle ne semblait pas hors de ses gonds. Elle ne semblait pas aussi confuse que moi. Mon estomac se noua.
- Dé-désolée.
Je ne bégayais pas. Pas dans ce genre de situation. Pas avec une personne qui portait tant d'assurance en elle. Un seul mot me vint sur ce qui m'arrivait. Putain...

©️ Jawilsia sur Never Utopia

bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mer 25 Oct - 20:59

New HopeAria & Eirian
Rien que le fait que ces étincelles apparaissent, je sentis que tout allait tourner au vinaigre. Rien ne pouvait bien se passer après cela. Car tout le monde les avait vu. Ce secret que je tentais de cacher depuis des semaines. Personne ne l'avait encore vu... J'avais réussi à le dissimuler du regard des autres, parce que j'en avais peur. Je ne savais pas ce dont j'étais capable et cela m'effrayait... J'avais peur de blesser des gens avec ce pouvoir, alors que moi, j'avais toujours voulu le contraire... Tout était en train de s'inverser.
Et alors que je comptais rendre une bonne raclée à ce voleur de pacotille qui avait réussi à se moquer de moi, Eirian s'approcha de moi et commit l'irréparable. Jamais je n'aurais pensé qu'il se passerait ce qu'il venait de se dérouler sous mon regard impuissant. Il venait de se produire, comme quand on touchait quelqu'un rempli d'électricité statique. Sauf que la décharge fut bien plus forte et au contact de ses doigts sur les miens, la blonde fut ébranlée d'une décharge électrique, me laissant bouche-bée de surprise. Mon regard vira à l'effroi. C'était... Moi ? Qui venait de faire ça ? Je n'en croyais pas mes yeux. Et le voleur finit par prendre ses jambes à son cou, sans demander son reste, ne voulant clairement pas que je réitère mon geste... Le souffle coupé, je ne perdais pas des yeux Eirian qui avait l'air totalement sonnée.

Sans un mot, elle se releva en titubant. Elle se dirigea dans le salon, alors que je ne savais comment agir, que faire. Car j'étais terrifiée par ce don que je ne contrôlais pas, et qui pouvait faire tant de mal aux gens. Je ne perdais pas des yeux Eirian, attendant une réaction de sa part, mais elle semblait obnubilée par tout autre chose... Une fois son aisance retrouvée, elle aperçut des boîtes de médicaments vides et elle se jeta dessus, les secouant avant de se rendre compte qu'elles étaient vides. Elle les lança avec rage contre le mur, une émotion si forte que je n'en avais pas encore vu sur son visage. Je compris rapidement que cela faisait parti de sa dose quotidienne, ou en tout cas afin de soigner un mal récurrent, et que sans, elle ne risquait pas de vivre de la même manière...

Puis, un regard rempli d'incompréhension se tourna vers moi. Des saphirs questionnant mes émeraudes, paraissant prendre conscience de la situation. Et alors, je remarquai que je n'avais jamais lu autant d'émotions sur Eirian depuis que je la connaissais... Tout à coup, elle semblait prendre vie. Elle s'excusa, bégayant, d'une voix conquise par l'incertitude. Le même genre de ton que j'attendais à la fin de notre discussion au Dinner... Mais ici, tout était bien différent. Et même si rien n'était pareil, j'avais envie de fuir à nouveau comme je l'avais fait quelques jours plutôt.

J'étais perdue, déboussolée, au milieu de tous ces évènements qui venaient se produire. Tout s'était déroulé si vite, mon esprit n'avait pas eu le temps de tout assimiler. Alors, enfouissant mes mains dans mes poches et le regard rempli de honte, je quittai celui d'Eirian, car je m'en voulais pour ce que je venais de lui faire. C'est à moi de m'excuser. Je... Je n'ai plus rien contrôlé. Je ne voulais pas te faire de mal... Je me mordis la lèvre inférieur. J'avais tellement envie de prendre mes jambes à mon cou. Mais sans que je le sache, nous étions en train de nous révéler l'une à l'autre en ce moment bien précis.
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mer 25 Oct - 21:19





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

New hopeSlight change, big behaviour.



Alors que les mots me manquaient, Aria s'excusa. Pourtant, tout était de ma faute. La culpabilité s'abattit lourdement sur moi tandis qu'elle détournait le regard. Elle s'en voulait, et je portais sa culpabilité alors que j'essayais de comprendre ce qui m'arrivait. Je me relevai avec l'impression de découvrir mon appartement. Tout était si blanc... si neutre... hormis les affaires éparpillées ici et là par le voleur, tout semblait dénué de vie. Je ne m'en étais jamais rendue compte avant. Je savais que mon appartement n'était pas particulièrement décoré, mais maintenant je le trouvais carrément triste. Triste... je n'étais pas censée ressentir cela. Encore une fois, était-ce Aria qui se sentait ainsi ? Les étincelles qu'elle avait produites... je n'étais pas la seule à être spéciale ici, mais elle était différente de moi, car j'étais née sans émotions et qu'elle avait dû recevoir ce... don... à l'isolement de la ville. Ils appelaient ces gens-là les Altérés. Aria semblait en être un, mais je ne me voyais pas la désigner ainsi. Elle était tellement plus que ça... piégée ici, seule, alors que toute sa vie l'attendait à l'extérieur !

Je ne pus résister : je m'élançai et entourai Aria de mes bras. La pensée m'avait presque effleurée l'autre jour au dinner, mais cette fois, je n'y avais même pas pensé. C'était arrivé. Le besoin de la prendre dans mes bras avait été incontrôlable. Tout ce qu'elle m'avait dit au dinner me paraissait bien plus difficile à encaisser que l'autre fois, et ce que je lui avais dit moi-même... Ceb. Maman. Une douleur dans la poitrine me colla la vérité en plein visage. Aria avait réveillé en moi des émotions improbables. De vraies émotions à moi. Ce que j'avais toujours cru impossible.
Les larmes coulèrent sur mes joues tandis que toute la douleur, la peur, l'angoisse de ce que j'avais vécu me brisait le coeur. Je m'accrochais à Aria, car même sans rien ressentir par moi-même j'avais su qu'elle était plus forte que moi. Malgré la douleur qu'elle portait, elle avait cette admirable force en elle, et cette capacité à rassurer les gens qui me poussait à m'accrocher à elle comme une enfant.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mer 25 Oct - 21:41

New HopeAria & Eirian
Je n'osais même plus la regarder. J'avais peur de la peur, de l'appréhension, de l'inconnu, qu'elle risquait de faire peser sur moi. Elle n'avait encore jamais fait cela mais ça pouvait arriver. S'était-elle au moins rendu compte que je ne l'avais pas poussée contre le mur par ma force physique, mais bien par un choc électrique ? Mes yeux fixaient le sol, attendant que les secondes passent, mais elles paraissaient si longues... Et puis, même si elles s'écoulaient, qu'est-ce que ça allait changer ? Eirian n'était certainement pas prête d'oublier ce qu'elle avait vécu, en tout cas pas dans les minutes à venir. Alors je me détendis, lâchant ma pauvre lèvre qui n'avait rien demandé et soupirai, pour la première fois depuis longtemps, mes épaules s'affaissant. J'avais toujours tout fait pour garder la tête haute, mais parfois les évènements qui s'enchaînaient me faisaient faiblir. Ici aussi, car j'avais peur de mon futur. De mon avenir hors de ma vie, avec ce nouveau pouvoir incontrôlable.

Mais comme désirant me faire garder espoir, Eirian se jeta sur moi et me serra dans ces bras. Ce geste inattendu que je n'avais pas vu venir ne la regardant pas, me fit presque sursauter, pour tout de suite me détendre par la suite. Mes poings toujours serrés lâchèrent et aussitôt je sentis sa chaleur, aussi douce que surprenante, réchauffé mon corps. Je sentis aussi son parfum fruité, il emplit mon nez agréablement. Je pris une grande inspiration alors que je lui rendais son étreinte. Je ne comprenais pas ce qui me valait un tel rapprochement, mais je décidai de mettre mon esprit en pause. De ne pas me poser le question, de ne pas me poser de barrières, juste de laisser aller les choses. Et depuis mon arrivée à Covington, cette étreinte était bien la seule à laquelle j'avais eu droit... Et j'avais oublié à quel point ça faisait du bien.
Puis j'aperçus des larmes rouler sur les joues de la blonde. J'avais totalement perdu le contrôle de la situation. Alors qu'il y a quelques instants je pensais me battre avec un voleur, celui-ci avait déguerpi et je me retrouvais avec la jeune femme dans mes bras. Les évènements avaient pris une tournure que jamais je n'aurais pu imaginer... Et je pensais encore qu'Eirian pleurait à cause des médicaments qu'elle n'avait plus. Ces larmes me firent penser qu'elle avait une maladie grave, qu'elle allait peut-être mourir si elle ne les prenait pas, alors je resserrai un peu plus mon étreinte. Puis je pensai qu'elle voulait peut-être les donner à quelqu'un qui lui était cher, qui était elle aussi en danger. Mais c'était bien plus que cela en vérité... Pourtant, je la connaissais encore trop peu pour deviner qu'elle venait de recouvrer des sentiments qu'elle pensait ne jamais avoir obtenus.

Je laissai une de mes mains caresser son dos et mes autres doigts jouer avec ses boucles blondes. Il ne m'avait fallu que quelques secondes pour que je retrouve toutes mes forces. Ce câlin m'avait réchauffé jusqu'au plus profond de moi, me redonnant toute la force et le courage qui me faisaient défaut toute à l'heure. T'inquiète, ça va aller, lui murmurai-je. Je ne voulais pas entrer plus dans les détails, étant donné que je ne connaissais pas le mal qui la rongeait et qui la poussait aux larmes. Alors, je déposai doucement ma tête contre la sienne, l'emballant dans un petit cocon de réconfort, profitant simplement de ce moment, que je cueillais comme la plus belle fleur d'un bouquet.
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mer 25 Oct - 22:38





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

New hopeSlight change, big behaviour.



J'avais peur de quitter cette étreinte. Ouvrir les yeux. Revenir dans cette nouvelle réalité dans laquelle les sentiments étaient partout. Même chez moi. Je n'aurais plus de repos désormais. Je capterais tout et devrais gérer en même temps mes propres sentiments. C'était le début d'une nouvelle vie pour moi. Mon corps avait décidé de passer un cap. Je devenais peu à peu une personne normale, en ayant jamais connu la normalité auparavant.
Les mots d'Aria ne me rassurèrent pas sur son état à elle. Elle ne semblait pas aller bien. Je me découvrais peut-être des sentiments mais je pouvais encore ressentir les siens. Alors, quand elle recula la tête pour poser son front contre le mien, je ne pus m'empêcher de souffler :
- Tu ne vas pas bien.
Il y avait encore ce mal étrange que j'avais pu ressentir. Une douleur profonde dont je commençais à ressentir les dégâts. Je levai ma main pour la glisser sur sa joue. J'essayais encore de comprendre qui était Aria, et à cet instant je me demandais si elle était bien réelle.
- Que t'est-il arrivé ?
Je commençais déjà à m'en vouloir pour avoir posé la question, mais j'avais honte de tous ces sentiments qui faisaient avancer mon corps vers elle alors que la meilleure solution aurait été de m'éloigner. Elle avait un pouvoir étrange, j'avais un problème mental. Ces deux choses n'étaient pas compatibles, mais je n'avais jamais été autant attirée par quelqu'un auparavant. J'avais besoin d'être auprès d'elle, de la connaître, de la découvrir, comme un nouveau mystère elle attirait aussi ma raison.
Mes joues encore humides des larmes qui avaient coulées, je me laissai aller ce contact avec Aria. Son front chaud contre le mien. Son souffle caressant mon menton. Tout ce qui m'avait toujours paru si loin me paraissait maintenant indispensable. Je commençais peu à peu à comprendre pourquoi les gens ressentaient des émotions aussi fortes.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mer 25 Oct - 22:58

New HopeAria & Eirian
J'avais oublié la réelle valeur de ces moments. Je ne pensais plus qu'ils pouvaient être si importants. Après la trahison de Rae, j'avais balayé tous les souvenirs qui me rattachaient à elle du revers de la main. Je pouvais très bien reconstruire ma vie sans elle, ici, coincée dans cette bulle. Elle ne viendrait jamais y interférer. Mais en reprenant conscience du bonheur que cela me prodiguait de tenir quelqu'un pareillement dans mes bras, je me demandais comment avais-je pu vivre ainsi plusieurs mois, refoulant tout bonheur. Car j'avais assimilé le bonheur à Rae, et lui aussi je l'avais rejeté. Je m'étais posée tellement de questions sur mon avenir, sur mes futures relations, et je pensais que je continuerais de m'en poser des milliers en présence d'une personne qui me conviendrait. Loin de là à dire qu'Eirian me convenait, nous nous connaissions si peu, mais sa présence de me dérangeait guère, au contraire... Avec elle, j'avais l'impression de recouvrer un semblant de ma vie d'avant.  Et ces mots que je lui avais prononcé. Les avais-je dit plus pour elle, ou pour moi ? Qui tentais-je de convaincre en fin de compte ? Qui de nous deux avait le plus besoin de ce conseil ? La blonde sembla comprendre. Jusque là, j'ai toujours eu l'impression qu'elle lisait en mes émotions comme dans un livre ouvert. Alors, elle fit sa remarque à voix haute, puis me questionna.

Elle avait perçu mon malheur, ma tristesse qui me rongeait. Comment, je ne saurais le dire. Peut-être avait-elle un don semblable au mien elle aussi ? J'avais entendu dire que plusieurs individus avaient développé ces pouvoirs, et qu'ils différaient de chaque porteur. Chaque don était unique... Mais pour l'instant, je prenais plus le mien comme une malédiction. Et au fil des jours, il était devenu mon problème premier. Rae était passé au second plan, c'était également pour moi une manière de me détacher.
D'un côté, je me sentais capable de répondre à cette question. Tout simplement parce que je n'avais pas à faire face à son regard. Je pouvais lui livrer mes peurs sans être jugée. Je fermai les yeux à mon tour, en confiance dans cet appartement sobre et froid, que nous réchauffions toutes les deux. Je n'avais pas envie de la lâcher. Comment lui résumer ma peine en des mots simples ? Je voulais simplement qu'elle comprenne, pas que je doive lui raconter un récit.
-J'ai été trahie par l'amour de ma vie. Le seul qu'il me restait. Ca n'était qu'un murmure et pourtant, il fut douloureux de le prononcer. L'amour de ma vie. Telle était que je pensais notre relation avec Rae... Visiblement, ça n'était pas le cas de son point de vue. Et elle était la seule qui me restait... Plus de parents, plus de soeurs. Rae n'était pas ma seule lourde peine dans ma vie, il y en avait bien d'autres. Mais elle restait la plus récente et je ne voulais pas m'étaler sur les faits avec Eirian. Les souvenirs remontant derrière mes paupières closes, mon coeur se serra et mes doigts se refermèrent dans le dos de la jeune femme, attrapant le tissus de son haut, le froissant légèrement. A chaque fois que j'y repensais, ça me faisait toujours aussi mal. Mais blottie contre elle, j'avais l'impression que cette douleur s'amenuisait peu à peu. Qu'elle était moins tenace et que bientôt elle retomberait au fond de ma mémoire. Un jour, j'aurai accepté. Un jour, j'aurai passé à autre chose. Peut-être grâce à elle. Ou à quelqu'un d'autre. Mais une chose était certaine, je n'allais pas passer ma vie à me morfondre. Ca ne me ressemblait pas... Ma persévérance me tirerait toujours vers les sommets.
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Jeu 26 Oct - 23:04





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

New hopeSlight change, big behaviour.



Elle s'accrochait à moi et je n'étais pas sûre de pouvoir tenir le coup. Son aveu me brisa le coeur, car cela me rappela les souvenirs du cimetière, le coeur froid de mon père face à la tombe de ma mère. Lui aussi m'avait trahie, cela ne m'avait jamais blessée. Jusqu'à maintenant. Je me rendais compte de sa cruauté et de la façon dont il avait détruit ma vie. Il n'avait pas été vraiment là pour moi après la mort de Maman, et je me demandai si ce n'était pas pour ça qu'elle était morte - dans la maladie elle avait découvert les coeurs vides de son mari traître et de sa fille, et elle ne l'avait pas supporté. Elle s'était laissée plonger. Je me surpris aussi à m'accrocher à Aria, de la même façon qu'elle, et la serrai de nouveau contre moi. Je voulais l'aider, je ne savais pas comment faire. Je n'étais même pas capable de m'aider moi-même.

J'étais sous le choc de l'agression, et le choc électrique qu'Aria m'avait envoyée. Mon cerveau fonctionnait à mille à l'heure, jamais je n'avais ressenti autant de choses en même temps, et je ne savais pas quoi faire à ce sujet. Je ne pouvais pas aller voir mes collègues neurologues et tout leur dire, je risquerais ma suspension provisoire. Un médecin malade mental n'était pas très bien vu dans les hôpitaux. Je n'avais pas non plus de traitements, même s'il m'aurait été bien utile d'inhiber toutes ces émotions maintenant que je commençais à en produire moi-même. Je pouvais sentir les différentes hormones se libérer et traverser mon corps, faisant cogner mon coeur contre ma cage thoracique. Je baissai la tête, mon menton appuyé sur l'épaule d'Aria. Je voulais l'aider, je voulais tellement faire quelque chose, mais je n'étais capable de rien.
- Je ne sais pas comment t'aider... murmurai-je avec désespoir, car je ressentais sa douleur sans pouvoir l'apaiser.
J'avais toujours été témoin du malheur des autres sans jamais pouvoir faire quoi que ce soit pour les aider.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Jeu 26 Oct - 23:21

New HopeAria & Eirian
C'est en déclarant ces mots que je me rendais compte à quel point j'avais tout perdu dans ma vie. La seule chose qui m'avait fait tenir avant l'arrivée de Rae dans ma vie était ma persévérance, ainsi que mon côté ambitieuse. Puis, elle était arrivée, avait pris la place de ces deux qualités et en s'en allant, elle les avait arraché de moi. Et ce mur invisible m'empêchait de les recouvrer. Ca leur donnait une barrière supplémentaire à franchir et cela me désespérait. Je sentis les émotions me gagner, alors je fermai les yeux forts afin de retenir ces larmes qui voulaient rouler sur mes joues, tout comme celles d'Eirian. Ma gorge se serra sous cet effort. Je ne voulais pas retransmettre cette image de femme brisée, c'était cette image que j'avais toujours persévéré afin de la dissimuler du regard des autres. Je ne voulais pas qu'ils voient ma faiblesse, ils n'avaient pas à le faire. Mais au creux des bras de la jeune blonde, je me sentais éprise d'une défaillance que je ne me connaissais pas. Mon souffle se fit alors tremblant lui aussi, contenant ces émotions qui luttaient afin d'émerger. Je pensais que ces semaines coupées du monde m'avaient fait du bien. Elles m'avaient fait avancer, oublier. Mais non, j'étais coincée dans cette réalité, alors que je n'avais pas achevé la précédente.

Puis, elle me murmura qu'elle ne savait pas quoi faire pour m'aider. Un sourire niais et faux retroussa mes lèvres. La pauvre n'y était pour rien. J'étais dans cette situation bien avant de la connaître. Elle n'avait rien à se reprocher, et je m'en voulus de lui avoir raconté cela. Elle n'avait pas besoin de savoir après tout, même si elle l'avait demandé. Personne ne pouvait m'aider. Seul le temps avait ce pouvoir... Elle posa sa tête sur mon épaule et je fis de même me préservant de son regard. Alors, je me permis de laisser s'échapper une de ces larmes qui me brûlait les yeux.
-Tu ne pourras pas me soigner de cela, docteur. Un sourire plus sincère me gagna, tandis que ces quelques larmes libérées me firent un bien fou. Mes muscles se détendirent et je me laissai agréablement aller dans cette étreinte chaleureuse et revigorante. Prends soin de toi avant tout. Je peux me débrouiller seule Car d'après ce que j'avais cru comprendre de manière assez explicite au Dinner, elle avait perdu son fiancé il y a trois années de cela. Cette étape avait dû être une réelle épreuve et si elle le nommait encore comme tel, j'osais penser qu'elle n'avait pas totalement tourné la page. Toutes les deux, nous étions coincées dans ce passé qui ne cessait de nous ramener à lui.

© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Ven 27 Oct - 9:38





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

New hopeSlight change, big behaviour.



Elle se détendait dans mes bras et je la serrai un peu plus. Je craignais de voir ce moment s'arrêter trop vite. Je n'avais jamais eu besoin d'étreindre quelqu'un de la sorte, et voilà que je tenais dans mes bras une femme que je connaissais à peine. Mais j'avais l'impression de la connaître. Ressentir les émotions des autres, c'était recevoir une partie d'eux. Une partie de leur vie sous la forme d'une gaieté particulière ou d'une vieille mélancolie. Mais au dinner, je n'avais pas réussi à saisir tout ce qu'Aria avait ressenti. Je comprenais maintenant le genre de mal qu'elle avait en elle, mais elle essayait constamment de le surpasser, de rester forte, alors le mal restait enfoui. Etait-ce la solution ? Tout enfouir en soi et essayer de ne plus y penser ? Cela n'aggravait-il pas la situation ?

Sa tête posée sur mon épaule, je glissai une main dans ses cheveux. Ils étaient doux, et j'avais envie de jouer avec, ce qui était loin d'être habituel. Les murmures d'Aria me pincèrent le coeur. Se pensait-elle une cause perdue ? Je pouvais bien trouver un moyen pour l'aider, tous les problèmes avaient leurs solutions. Il n'y avait qu'à les découvrir. Mais un autre murmure suivi, et cette fois, mon coeur rata un battement, car je ne m'étais pas envisagée. Prendre soin de moi ? Je n'avais pas besoin. Seule, tout disparaissait. Mon appartement était un cocon protecteur de toutes les émotions d'autrui.
Avait été. Je ne savais pas s'il allait pouvoir me protéger désormais. Avec ce qu'il venait de se passer, j'en doutais, et craignais de découvrir la vérité. Je ne voulais pas me retrouver seule avec mes démons. Je me retrouvais comme une enfant face à Aria qui gérait le poids de ses problèmes depuis longtemps, et pourtant ce n'était pas moi que je voulais aider. Je relevai la tête pour chercher le regard d'Aria. Une larme s'écoulait sur sa joue et je m'empressai de l'essuyer de mon pouce. Je ne pouvais rien faire en tant que médecin, mais peut-être pouvais-je faire quelque chose en tant que personne.
- Je sais ce que tu ressens, déclarai-je, comme si je voulais essayer de lui dire la vérité sans savoir comment. C'était compliqué à expliquer, et si rare... aucun événement surnaturel m'avait donné cela, j'étais née ainsi, et en vingt-cinq ans personne n'avait su expliquer parfaitement pourquoi j'étais ainsi, encore moins trouver un traitement réellement efficace. Tu n'as pas à souffrir chaque jour, ajoutai-je comme si on pouvait décider de souffrir ou d'aller bien. Il fallait que j'arrive à lui dire la vérité, que je ressentais tout ce qu'elle ressentait, mais ce jour les choses avaient quelque peu changées et j'avais besoin de comprendre moi-même ce qui se passait avant de pouvoir expliquer.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Dim 29 Oct - 12:42

New HopeAria & Eirian
Je ne voulais pas qu'Eirian me voit lâcher ces larmes. Je ne voulais pas qu'elle ait cette image-là de moi. J'avais ressenti tellement de détresse en elle que moi-même je ne pouvais pas me courber face à elle. Elle avait besoin d'une épaule solide et j'étais prête à devenir celle dont elle avait besoin, si elle l'acceptait. Je voulais me montrer forte et porter le malheur des autres au détriments du mien. Je voulais aider ces gens dans le besoin, ces gens tristes et sans motivation dans leur vie afin d'y remettre un peu de couleur, leur redonner foi en l'espoir et en leur avenir. Je voulais aussi les protéger, faire régner la justice, la paix, je ne voulais pas d'un monde en guerre. Et c'est pour toutes ces raisons que je ne pleurais jamais en présence d'autrui. Que je laissais toujours échapper mes larmes lorsque j'étais seule. Et ce même lorsque j'étais avec Rae et que notre couple se portait encore bien. J'avais lutté pour retenir mes larmes lorsque j'avais appris pour sa trahison et j'avais tout relâché une fois dans ma voiture, roulant à toute allure contre celle ville au nom de Covington.

Puis, elle recula sa tête alors même qu'une larme roulait sur ma joue. Mon coeur se serra à ce geste car j'avais été pris en flagrant délit de faiblesse. Là n'était en aucun cas ce que je voulais... Mais dès qu'Eirian l'aperçut, elle essuya la goutte salée de son pouce, la faisant disparaître en quelques secondes. Mon regard croisa le sien et encore une fois, je ne pus m'empêcher de m'en défaire. Si beau, hypnotisant et profond. Je me concentrai sur mon souffle tremblant d'émotions, profitant de cet échange de regard qui fit ralentir les battements de mon coeur, me calmant peu à peu. Je sais ce que tu ressens. Tu n'as pas à souffrir chaque jour. Comment ? Mes iris se firent interrogatrices. Sans rien dire, je lui posais cette question d'un simple coup d'oeil. Comment échapper à cette douleur ? Comment faire pour ne pas la ressentir chaque jour ? Comment faire pour la surmonter ? Comment faire pour oublier ? Je ne savais pas et honnêtement, j'étais perdue. J'avais perdu de vue mes objectifs pour rester bloquée devant un mur invisible. Et à vrai dire, ça n'était pas tout faux... Comment ? soufflai-je. Elle avait découvert ma faiblesse, alors je décidai de ne plus m'en cacher. Peut-être pouvait-elle m'aider en fin de compte ? Si je ne lui offrais pas sa chance, elle n'aurait jamais l'occasion d'essayé...
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mar 31 Oct - 15:50





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

New hopeSlight change, big behaviour.



C'était une question simple, et pourtant je n'en avais pas la réponse. Je n'avais pas eu à souffrir comme elle ces dernières années, mon cerveau avait fait en sorte que mon coeur reste vide dans la solitude. La mort de Maman ne m'avait pas affectée, la mort de Ceb ne m'avait pas affectée. Certes le quotidien sans eux avait été moins bien, j'avais ressenti leur absence dans le temps que je ne pouvais plus passer avec eux, et parfois j'aurais aimé pouvoir partager avec eux mes journées, discuter de tout et de rien comme on le faisait, recevoir leurs conseils sur les choses que je ne pouvais connaître. Mais jamais je n'avais eu mal. Et maintenant je comprenais toutes ces chansons et ces poèmes qui hurlaient la douleur de l'absence des êtres aimés. Je ressentais la douleur d'Aria et je voulais l'apaiser, maisi je n'arrivais pas à la contrôler moi-même, pas avec ce qui surgissait de mon propre coeur. Cela, je ne savais pas l'exprimer non plus. En un geste tremblant, je saisis sa main et la déposait sur ma poitrine, à l'emplacement de mon coeur. Je posai à mon tour ma main sur son coeur. Je fermai les yeux pour qu'elle me suive et fasse de même. Je voulais qu'elle le ressente, qu'elle comprenne. Nos coeurs battaient au même rythme. Mon coeur suivait le sien, car il n'avait jamais su battre indépendamment des autres.

Quand j'étais seule, mon coeur ralentissait, comme s'il dormait, car il n'y avait rien pour le stimuler. Pas d'émotion. Un vide funeste. Je ne savais pas vivre, et je doutai qu'apprendre à Aria à mourir soit une bonne chose. Mourir. Eteindre son esprit. Bloquer ses émotions. Devenir froid, sans coeur. Je ne voulais pas qu'elle devienne ainsi, car je l'appréciais vive. Je ne pouvais pas faire disparaître sa souffrance, il lui fallait apprendre à la surpasser, à laisser le bien-être envelopper la douleur. C'est ce qu'on disait toujours à l'hôpital. Souvent, les psychiatres disaient cela. Mais moi, je ne pouvais pas comprendre ce terme. Le bien-être. Le bonheur. Je ne connaissais pas tout cela, je n'en avais jamais eu besoin. La question d'Aria m'échappait. Je pouvais la comprendre, mais je ne pouvais rien faire de plus. Je ne pouvais pas simplement effacer sa souffrance. Je pensais qu'il était possible de vivre sans, mais en ce moment même je me rendais compte que je m'étais trompée. Tout nous rattrapait toujours. Je reculai de plusieurs pas, les yeux écarquillés par tant de maux. Je ne pouvais rien pour elle. Je ne savais même pas comment gérer ce qui m'arrivait. J'avais envie de garder Aria près de moi, mais j'avais peur de découvrir ce qui passait si je le faisais. Tout était encore trop récent et flou pour moi. Et, car je n'avais jamais connu le courage, je ramassais mon sac au sol et pris la direction de la sortie.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mar 31 Oct - 20:28

New HopeAria & Eirian
J'étais bien dans ses bras et je ne voulais pas la quitter. Ca faisait des semaines que je n'avais plus ressenti cette agréable chaleur d'un corps contre le mien, qui réchauffait également mon coeur. C'était ce dont on avait besoin dans ce genre de situation post-rupture et pourtant, je n'en avais pas assez eu. Alors je profitais de son étreinte alors que toutes les deux nous nous découvrions. Moi mon étrange pouvoir et elle ses sentiments... Enfin ça, je ne le savais pas. Du moins pas encore. Nous nous connaissions depuis si peu de temps et pourtant elle m'avait vu passer par tous les états possibles, même celui que je jugeais de pire, mes larmes. Et j'en avais honte de lui renvoyer cette image. Ce n'était pas ainsi que je voulais qu'elle me voit..
Je compris rapidement qu'Eirian ne savait pas quoi me répondre. Je ne lui en voulais pas. Ce genre de situation était délicate, souvent il nous manquait les mots. Seuls les gestes de réconfort comptaient et je n'allais pas refuser. D'ailleurs, elle prit d'un geste hésitant ma main qu'elle posa sur sa poitrine, désignant son coeur, puis fit de même avec la sienne mais sur mon corps à moi. Je ne comprenais pas ce qu'elle voulait me montrer par ce geste, mais je ne cherchai pas. Je me contentai de fermer les yeux moi aussi, me laisser porter par les battements de son coeur et du mien, prouvant que nous étions vivantes, toutes les deux. Et même si tous les malheurs du monde s'abattaient sur nous, nous continuerions de vivre. Tout ça tant que la mort de nous pointait pas du doigt.

Puis, tout se brisa. Eirian rompit tout contact. Instantanément, je ressentis un vide. J'avais retrouver le bonheur chaleureux d'avoir une personne chérie au près de soi. J'avais oublié à quel point c'était réconfortant... J'en frissonnai d'ailleurs. Rouvrant brusquement les yeux, la blonde était déjà en train de récupérer son sac et prendre la direction de la sortie. Je ne compris pas. Si elle ne voulait plus me voir, c'était à moi de partir de chez elle. Pas l'inverse. Et que s'était-il passé pour tout à coup prendre la fuite ?
Mon cerveau ne fit qu'un tour. Je ne voulais pas que cette rencontre, aussi inespérée que la première, ne se termine de la même manière. Déterminée, je me lançai à sa poursuite, la rattrapant de justesse avant qu'elle ne passe le pas de la porte. De sa porte. Je saisis son bras, y mettant involontairement une certaine pression et lui demandai d'un ton suppliant que je ne me connaissais pas, est-ce qu'on va passer notre temps à se fuir ? J'espérais de tout coeur qu'elle daigne me regarder. Je ne voulais pas avoir à faire à un mur. Ca me ferait reprendre pied beaucoup trop vite dans cette terrible réalité... Pourquoi tu pars ? J'ai fait quelque chose de mal ?
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mar 31 Oct - 20:54





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

New hopeSlight change, big behaviour.



Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me rattrape. Je ne voulais pas qu'elle le fasse. Ma tête allait exploser. Elle me força à me tourner vers elle et sa question me brisa le coeur. Je portai une main à ma poitrine, surprise par la douleur vive qui me transperçait le torse. Aria me demandait si on allait passer notre temps à se fuir, et la réponse s'échappa de mes lèvres :
- Oui.
Je me perdis une seconde dans ses yeux et détournai le regard. Je ne pouvais pas la regarder sans ressentir ce besoin pressant de la serrer contre moi, de me blottir contre elle, et plus on parlait plus je voulais entendre sa voix. Cela n'était pas normal. Cela n'était pas censé m'arriver. Ce genre de choses arrivait à tout le monde sauf à moi, et je me demandai si c'était ce qu'avait ressenti Ceb à mon égard, oui, j'avais ressenti une chose similaire venant de lui, mais jamais aussi fort, car je n'avais fait que refléter ses sentiments. Mais là, c'était moi, ou peut-être Aria aussi, qui ressentait ça. En plus de la douleur, la peur. Je ne contrôlais plus rien. Mes nerfs allaient lâcher, j'allais faire quelque chose de mal, de jamais fait auparavant, et je ne supportais pas cette idée. J'enviais mon passé vide dans cet appartement. Seule, calme. Tout ça avait disparu désormais. Je serai constamment hantée par mon propre esprit.

Etait-ce la faute d'Aria ? Avait-elle fait quelque chose de mal ? J'avais pris sa main et reçus cette décharge, elle n'avait pas fait exprès de me faire cela, mais j'étais en colère contre elle, car au fond je savais que ç'avait commencé déjà au dinner. L'électricité n'avait été qu'un coup de pouce. Aria modifiait mon esprit sans le vouloir et je n'arrivais pas à ne pas la blâmer. Je me haïssais de la vouloir alors que je la connaissais à peine et que notre rencontre aurait dû m'être insignifiante. Comme toutes mes rencontres. Si elles ne valaient rien pour les autres, alors elles ne valaient rien pour moi. Mais plus maintenant.
- Oui, c'est toi, répondis-je tout en sachant que je mentais, je dois partir.
Il fallait qu'elle me laisse, car j'allais exploser, et qu'au fond je ne voulais pas que tout retombe sur elle. Je lui faisais déjà assez mal comme ça.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mar 31 Oct - 21:15

New HopeAria & Eirian
Je ne comprenais pas. J'étais perdue. Nous étions bien toutes les deux. Dans les bras l'une de l'autre. Dans une harmonie que je n'avais plus connu depuis longtemps. Pourtant, j'aimais Rae de tout mon coeur. Mais je n'avais pas senti une osmose si parfaite avec elle. Jamais. Jamais comme avec Eirian. Mon coeur battait à tout rompre, j'avais peur de ce qu'elle me répondrait, me ferait. En si peu de temps, je ne pensais pas m'être tant attachée à elle. Je ne saurais l'expliquer, je ne saurais dire ce que je ressentais. Pas de l'amour, du moins pas encore, mais surtout un attachement étrangement fort. Elle me faisait me sentir bien, calme, en paix, elle faisait taire mes démons et mon passé difficile. Elle comblait tout ce que les personnes de ce monde n'avaient jamais réussi à me donner.

Alors elle releva le regard. Une once d'espoir me sauta à la gorge, fit sursauter mon coeur, et elle répondit par la positive. Puis, son regard fuit. Cet océan dans lequel j'avais envie de me noyer, il était soudainement venu un océan glacial. J'en eus un frisson. J'étais si bouche-bée par cette réponse que je ne savais plus quoi répondre. J'étais totalement perdue. Voulait-elle qu'on arrête de se voir ? Qu'on stoppe tout ce qu'on avait commencé ? Mes yeux remplis de questions et de peine, je la regardais, cherchant ses iris. Mais elle me les cachait.
Puis elle m'asséna des mots durs. Que tout était de ma faute. Qu'elle devait partir. De surprise, je lâchai son bras, le mien retombant mollement le long de mon corps. Dans mon regard se lisait tristesse et déception, désespoir et solitude. Moi qui pensais avoir trouvé quelqu'un à qui m'attacher, à qui me retenir de ne pas sombrer... Elle venait tout simplement de me rejeter, alors que nous étions si bien toutes les deux, à peine quelques minutes auparavant. J'étais profondément blessée. Je n'avais même plus la force de la retenir. Juste de fuir encore une fois devant ces sentiments semblables à des pots cassés, que personne ne réussirait à recoller.
-Dans ce cas, c'est moi qui pars. Ma voix était tremblante d'émotion. Le poing serré, je passai à côté d'elle, la bousculant afin de passer dans le couloir. Je me retrouvai sur le palier, j'attendis un instant. J'espérais une seconde qu'elle me retienne elle aussi, qu'elle s'excuse... Mais j'étais en train de comprendre que les personnes qui nous trahissent n'avaient pas besoin d'excuse. Ils avaient commis bien trop de mal pour que je les pardonne. Rae faisait partie de ces personnes. Et Eirian était en train de le devenir. Elle le devenait en ne me rattrapant pas. En ne s'excusant pas. En ne cherchant pas mon regard. Toutes mes peines resurgissaient et je compris qu'il était temps pour moi que je m'en aille, avant de craquer à nouveau.
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   Mar 31 Oct - 21:37





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

New hopeSlight change, big behaviour.



Sa douleur termina de briser mon coeur en minuscules morceaux. Elle allait partir, et non me laisser quitter cet endroit. Je voulais courir le plus loin possible d'ici, mais elle allait m'en empêcher en prenant les devants. Elle passa devant moi et j'en eus la nausée. Je ne voulais pas la voir partir, mais je ne savais pas quoi lui dire, encore moins quoi faire. J'avais l'impression d'être contrôlée par une force surnaturelle. J'étouffais. Mes yeux me piquaient. Je voulais hurler. Pourquoi tant de douleur ? Pourquoi ne pouvais-je pas simplement laisser couler ces émotions et rester auprès d'Aria ? Elle m'avait dit ce pourquoi elle souffrait, et moi je n'avais pas su lui dire la vérité. Elle était coincée quelque part dans ma gorge, dans mon coeur serré. Et puis, comment lui expliquer que j'étais née sans sentiments et que ceux que j'avais actuellement pouvaient disparaître à tout moment ? Ma maladie était imprévisible. Je ne pouvais pas laisser quelqu'un d'aussi honnête et attachante qu'Aria se rapprocher d'une sans coeur comme moi. Elle méritait mieux.

Alors je détournai la tête, ne la regardant plus tandis qu'elle quittait le couloir en face de ma porte d'entrée. Je m'effondrai au sol quand je la sus disparue. Son étreinte réconfortante me manquait déjà, et je souffrais plus encore de savoir que je lui avais fait mal en me comportant ainsi envers elle. Je l'avais faite partir. Pour la seconde fois. Je frappai le mur du poing et me levai. Cet endroit m'était bien trop douloureux. Il ne me protégeait plus, désormais. Je quittai l'endroit en vitesse, et alors que je débouchai dans la rue, je m'arrêtai avec l'espoir qu'elle s'y trouve. Je tournai désespérément la tête à gauche et à droite en espérant la voir, mais mes yeux embués ne me permettaient rien. Je me laissai tomber sur la marche qui menait à l'entrée de l'immeuble. Ma tête me faisait mal, mais mon coeur plus encore. Je ne pouvais pas prendre le risque de ruiner sa vie en la laissant entrer dans ma vie morne, mais je ne supportais pas non plus son absence. Je ne pus retenir un sanglot de rage. Je découvrais l'angoisse.


FIN.

©️ Jawilsia sur Never Utopia

bienvenue à Covington
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: New Hope - Eirian   

 

New Hope - Eirian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Covington Mystery :: ❀ Coin détente ❀ :: Les Archives du Forum :: Rp Terminés-