Vous êtes pris au piège dans la ville de Covington.
Ville pleine de magie et de mystère.
Quel sera votre camp ?

Partagez | .
 

 Cette douleur qui ne s'éteint jamais... [Thalia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à Covington
Chloe Johnson
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.Photo d'Identité :
Métier : Etudiante au Lycée
Humeur : Rock n roll
Cupidon : Personne pour le moment




POUVOIR.
Informations sur le Personnage
Groupe :: Hérétique
Camp :: Neutre
Description du Pouvoir : :

MessageSujet: Cette douleur qui ne s'éteint jamais... [Thalia]   Dim 22 Oct - 0:04

Cette douleur qui ne s'éteint jamais...
Chloe & Thalia




Je m'agite. Je remue dans tous les sens. Je transpire. J'ai peur. J'ai le souffle coupé. Je vois les flammes. Elles envahissent la pièce. Je suis prisonnière. Devant moi, mon beau père tient ma mère dans ses mains. Elle est morte, le crâne défoncé par cet enculé... Ce beau père qui se prétendait l'homme de la maison, qui frappait sans cesse sur ma mère et moi. Surtout sur ma mère... Jusqu'à la tuer. Je le vois me supplier de lui pardonner, me dire que c'était un mal entendu. Je sens toutes ces émotions m'envahir. La peur. La haine. Mon cœur qui se serre et qui est sur le point de se briser en milles morceaux. Je me vois hurler, balancer ces bougies sur lui pour qu'il crame et aille en enfer. Je hurle, je souffre... Je lâche même un cri dans mon sommeil.

- Chloe ! Chloe !!


Je sens la main de ma grand mère secouer doucement mon épaule. Je me réveille en sursaut. Je mets quelques secondes à comprendre que tout ceci était terminé. Je me jette dans les bras de ma grand mère et je pleure à chaudes larmes. Il est très rare de me voir dans cet état. Je déteste montrer mes émotions. Je les garde enfouies au fond de moi. Je me montre forte, sure de moi, je rigole tout le temps. Mais la douleur est bien là... Au fond de ma poitrine. Et putain ça fait un mal de chien.

Ma grand mère me berce, passe sa main dans mes cheveux. Je me calme doucement, et je retrouve cette facette. Celle qui montre que tout va bien. Que tout ira toujours bien... Je me défais doucement de ma grand mère et lui souris.

- Merci mamie. Ca va mieux. Je vais me rendormir t'en fais pas. Va te recoucher.

Elle dépose un baiser sur mon front et repart. Moi... Je veux sortir. M'aérer l'esprit et... J'aimerais tellement me transformer à nouveau en renard. Je n'ai pas réussi depuis la première fois. Et ça me manque... Cette sensation... D'être quelqu'un d'autre. Autre chose. Comme si je pouvais avoir une vie à moi à part. Une vie secrète où personne ne vient m'embêter.

Je me lève discrètement et sors de la maison. Je suis en pyjama mais je m'en fous pas mal. Si j'arrive à me transformer en renard, je finirai à poil de toute manière. Je cours vers la forêt, comme la dernière fois. Je cours de plus en plus vite, le souffle coupé. Mais rien ne se passe. Je ne me transforme pas. J'essaye, je me concentre, je veux me transformer ! Mais rien n'y fait ! Je craque. Je lâche un hurlement de colère et de douleur. Je frappe de toutes mes forces mon poing contre un arbre. La douleur me calme. Le sang coule de mon poing... Alors je me laisse tomber au sol, et je m'effondre en pleurs. Je craque complet. J'en peux plus... Tout ce que j'ai retenu en moi tout ce temps sort enfin. Et ça me fait du bien... Je suis si épuisée que je finis par me calmer. Je n'ai plus la force de pleurer, de hurler, de faire quoi que ce soit... Je sens quelque chose bouger dans les buissons mais je n'y prête pas attention, trop occupée à tenter de sécher mes larmes. Puis soudain, un renard s'approche doucement de moi. Peureux mais curieux. Je le regarde sans dire un mot. Qu'il est beau... Sent-il que je suis... Un peu comme lui ? Il s'approche doucement de moi, me renifle. Puis quelque chose le fait fuir. Ou plutôt quelqu'un ? J'ai cru entendre des pas s'approcher...

made by black arrow


bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Cette douleur qui ne s'éteint jamais... [Thalia]   Lun 23 Oct - 11:38

Cette douleur qui ne s'éteint jamaisChloé & Thalia

Les flammes rugissantes, dévorant tout, ne laissant rien derrière elles à part des cendres. Des cris retentissent douloureusement. De la souffrance, de la haine, du désespoir dans leur forme la plus brute. Un homme, une femme, une adolescente. Ce pourrait être une famille prise au piège, les flammes un bête incendie. Mais la femme a le crâne défoncé, l’homme est une pourriture, l’adolescente souffre, personne ne devrait souffrir autant à cet âge. La terreur, la haine… Elles emplissent la pièce, dansent avec les flammes une danse macabre… Tellement de souffrance… L’adolescente attaque l’homme. Ses gestes…ils semblent presque désespérés. Envie de vengeance, rancune… Et toujours cette souffrance… Cette souffrance atroce. J’aimerais tellement l’aider. Mais je suis bloquée, n’existe pas. Spectatrice d’un spectacle macabre, obligée de regarder. Ce n’est pas un simple cauchemar. Si seulement… L’adolescente… Sa souffrance… Personne ne pourrait imaginer une chose pareille. Aucun esprit ne serait assez malade pour l’imaginer. Imaginer tout l’ampleur de la douleur de voir sa mère morte, assassinée. Une bougie vole et…

Je m’éveille en sursaut, le cœur battant, le souffle court. Je fixe un moment le plafond, l’esprit tentant de se remettre, de remettre un peu d’ordre. Je serre doucement la crosse du revolver. Il est sous l’oreiller. Toujours. J’ai dû l’attraper en me réveillant. Un vieux réflexe. Un contact étrangement rassurant. Je lâche lentement l’arme et me redresse. L’adolescente a dû également se réveiller, peut être un proche l’a aidé à s’extirper de cet atroce souvenir. Si je connaissais son identité… quoi ? Je l’aborderais ? Pour dire quoi ? Faire quoi ? « Coucou. Tu veux parler de ta mère tuée par ton père ? » Débile. Maladroit. Mais… ce doit être au moins la troisième fois que je revois ce cauchemar et… je commence à culpabiliser de ne pas pouvoir l’aider la gosse. Elle n’a peut être personne pour partager ce qu’elle ressent, elle est peut être même dans un orphelinat. De toute manière, sans son nom je ne peux rien faire.

Les branches craquent sous mes pas. A une époque je me déplaçais sans bruit, peu importait les lieux. Un véritable ninja. Maintenant, avec une patte folle, je fais autant de bruit qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine. En treillis, tee-shirt noir et veste en cuir j’avance doucement entre les arbres, errant sans but, juste pour oublier ce cauchemar, se vider la tête, attendre que le soleil se lève. Un revolver attaché à la cuisse gauche. Oui c’est interdit. Mais tu crois franchement qu’un policier se balade dans la forêt en pleine nuit ? De toute manière il n’est pas chargé. Son contact me rassure. Etrange je sais mais il y a des choses qui ne s’expliquent pas. Un hurlement maintenant bien connu retentit. J’accélère le pas même si c’est douloureux. Se pourrait il… Ce serait une drôle de coïncidence tout de même. Une jeune femme accroupie au milieu des arbres finit par apparaitre dans mon champ de vision. Un renard détale. Malgré la faible luminosité j’aperçois quelque chose couler de son poing. Du sang. Cette couleur dans le noir… Ce ne peut être que ça.

"Hey… Ca va pas ? Tu t’es fais mal ?"
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Chloe Johnson
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.Photo d'Identité :
Métier : Etudiante au Lycée
Humeur : Rock n roll
Cupidon : Personne pour le moment




POUVOIR.
Informations sur le Personnage
Groupe :: Hérétique
Camp :: Neutre
Description du Pouvoir : :

MessageSujet: Re: Cette douleur qui ne s'éteint jamais... [Thalia]   Ven 27 Oct - 16:38

Cette douleur qui ne s'éteint jamais...
Chloe & Thalia



Je me demande si je suis pas encore entrain de rêver, alors qu'une boule de poils rousse vient me renifler. Ca doit vous paraitre stupide mais j'avais encore jamais vu de renard en vrai. Encore moins d'aussi près. Il est... Magnifique. Il appaise doucement mon coeur. Je me sens plus légère. Mais il file vite alors qu'un bruit de pas me fait sursauter.

J'essuie rapidement mes larmes sans aucune delicatesse. Je frotte violemment mes joues et mes yeux. Je déteste qu'on me voit pleurer. Il n'y a que Gabriel qui a ce privilège. J'aimerais me transformer vite en renard et me cacher. Qu'on me laisse tranquille. Mais je ne sais pas comment ça marche... Je n'y arrive pas. Et ça m'agace énormément...

Alors que quelqu'un se rapproche de moi, je me relève d'un bon, lui faisant face. C'est une jeune femme. Elle me demande si je suis blessée. Elle semble inquiète pour moi. Je regarde le sang qui coule de mon poignet. C'est vrai que ça fait un mal de chien.

- C'est rien. Une égratignure.

Je suis agacée. Je déteste qu'on me voit dans cet état. J'adorais cette forêt. J'adorais m'y réfugier car personne n'y trainait jamais en pleine nuit. C'était mon jardin secret. Alors pourquoi ? Pourquoi cette fille est là, au beau milieu de la nuit ? Je lui demande alors, tentant de rester aimable et polie. Après tout elle ne m'a rien fait de mal au contraire... Elle a du m'entendre hurler et elle voulait m'aider...

- Qu'est ce que tu fais ici, en pleine nuit ? C'est pas habituel de voir quelqu'un dans cette forêt, à cette heure-ci...

Oui bon, je suis un peu déçue de pas être seule... Et déçue que cette femme ait fait fuir mon renard... J'espère que je le reverrai... Que je sois sous forme humaine ou animale... Et par dessus tout, je suis agacée et mal à l'aise que quelqu'un me voit dans cet état. J'ai envie de fuir en courrant. Je sais pas ce qui me retient. Peut-être la fatigue...

Je regarde la jeune femme et me demande si elle aussi avait du mal à dormir, pour venir ici. Elle est plutôt jolie, éclairée par la lumière de la lune. Mais je ne suis pas d'humeur à draguer ce soir... J'ai envie d'être seule. Qu'on me laisse exprimer ma colère et ma douleur. Je ne veux pas qu'on me voit ainsi...

made by black arrow


Envoyé depuis l'appli Topic'it
bienvenue à Covington
Invité
avatar
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Cette douleur qui ne s'éteint jamais... [Thalia]   Jeu 2 Nov - 13:15

Cette douleur qui ne s'éteint jamaisChloé & Thalia

Perché sur une branche un écureuil observait la scène. Le cris, ou plutôt hurlement, avait attiré l’attention de bon nombre habitants de la forêt. En temps normal rien ne faisait autant de bruit à cette heure-ci. Renard fut le premier à intervenir, sentant que la jeune fille appartenait, en partie, à sa meute. Il sembla réussir à l’apaiser un peu. Des bruits de pas retentirent, faisant fuir Renard. Un autre humain débarqua et l’écureuil observa le duo un bref instant. Il ne pouvait voir dans l’avenir mais sentait qu’il allait se passer quelque chose de très intéressant. Peut être que la nouvelle arrivante allait apaiser l’autre humaine, lui apporter un peu de réconfort. Peut être qu’elles deviendraient amies ou quelque chose s’y approchant. Peut être qu’elles n’allaient pas s’entendre et partir chacune de leur côté. Seul l’avenir le dira. L’écureuil s’assit confortablement sur sa branche, impatient d’assister à la suite des évènements.

La jeune inconnue essaye de masquer ses larmes, ses yeux rougies la trahissent. Du moins elle a dû se dépêcher de les essuyer, de les enlever de ces joues. Elle n’aime peut être pas qu’on la voit pleurer, ça se comprendrait. Même si généralement c’est plus les garçons qui essayent de ne pas pleurer en public. Stupide fierté masculine. Les gens ne devraient pas avoir honte de pleurer devant d’autres personnes. D’accord je n’aime pas ça non plus. Mais comment expliquer… Il faut savoir se laisser aller à un moment ou un autre. On ne peut pas tout garder à l’intérieur indéfiniment, ce serait risquer, frôler l’explosion. En plus, quand c’est dans un contexte vraiment triste, les gens autour comprennent et peuvent parfois apporter un peu de réconfort. Les humains ne sont pas devins, ils sauront que quelqu’un est triste seulement s’il pleure. Bon il y a toujours d’autres signes mais c’est le plus flagrant.

Elle semble agacée, je la dérange peut être. Mais je ne vais pas la laisser seule en plein milieu de la nuit dans la forêt, pas dans son état. En plus pour une égratignure ça saigne quand même pas mal, sans premiers soins ça pourrait s’infecter aussi. Malgré son agacement elle ne se montre pas désagréable. Sa question ne me surprend pas mais je ne sais trop quoi répondre. Lui expliquer pour le cauchemar ? Elle est peut être contre les Altérés. Ou alors je peux lui raconter un des miens. Si elle se rend compte qu’elle n’est pas la seule à souffrir elle se confiera peut être. Peut être. Faut essayer.

"J’ai fait un cauchemar alors c’était un peu compliqué de se rendormir. Du coup je suis venue ici, marcher un peu, essayer d’oublier. Et toi qu’est ce que tu fais ici ?"
© 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Chloe Johnson
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.Photo d'Identité :
Métier : Etudiante au Lycée
Humeur : Rock n roll
Cupidon : Personne pour le moment




POUVOIR.
Informations sur le Personnage
Groupe :: Hérétique
Camp :: Neutre
Description du Pouvoir : :

MessageSujet: Re: Cette douleur qui ne s'éteint jamais... [Thalia]   Jeu 16 Nov - 18:59

Cette douleur qui ne s'éteint jamais...
Chloe & Thalia





J'avais l'habitude de me retrouver seule ici chaque fois que j'en avais besoin. Si la présence du renard m'avait brievement apaisé, la présence de l'humaine me rend nerveuse. Ce qui est surement stupide... Je dois lâcher prise, me laisser un peu aller... Je veux pas finir comme Edward, renfermée sur moi même a ne faire confiance à personne... De plus, il s'agit d'une jeune femme douce et jolie. Ca me rassure un peu. Je lui demande ce qu'elle fait ici au beau milieu de la nuit. Ma main me fait mal... J'y suis allée un peu fort... J'essaye d'oublier pour me concentrer sur la jeune femme.

Elle me confie qu'elle a fait un cauchemar et est venue se réfugier ici. Je suis surprise... Je ne pensais pas qu'elle était ici pour les mêmes raison que moi. Je pensais être la seule fille assez bizarre pour venir dans les bois en pleine nuit quand je me sens mal... Je suis moins sur mes gardes. Je me détends doucement.

- Oh euh... Je suis là pour les mêmes raisons. Je pensais être la seule à faire ça.

J'affiche un léger sourire avant de grimacer, relevant ma main ensanglantée vers la jeune femme.

- Je crois que j'ai frappé un peu trop fort ce pauvre arbre...


Je ris un peu, mais ça fait vraiment mal.

- Je soignerai ça en rentrant, c'est pas bien grave.

Je m'assois à nouveau au sol puis relève mon visage vers la jeune inconnue.

- Tu veux oublier ton cauchemar avec moi ?

Oui finalement, un peu de compagnie ne me ferait pas de mal... Je suis pensive. Je repense au renard qui est venu vers moi, à la raison pour laquelle Thalia était attirée par cet endroit, elle aussi. Je passe mes bras autour de mes genoux recroquevillés, faisant attention à ne pas toucher à ma main douloureuse. J'obsèrve la forêt. Je l'ai toujours trouvé magnifique. Je me demande si c'est lié à mon don. Enfin... Mon don... Je n'ai toujours pas réussi à me retransformer... Alors au fond... Je sais pas trop ce que c'était...

- Pourquoi tu as choisi cet endroit ? Perso il m'a toujours attiré. Je sais pas trop pourquoi. Je le trouve beau et paisible...

C'est là que j'avais atterri le jour de l'incident. Enfin si on peut appeler ça un incident... J'avais courru jusqu'ici, comme pour me cacher. Et j'étais tombée sur Gabriel. Il n'était encore qu'un inconnu et pourtant, j'ai senti immédiatement qu'un lien fort nous unissait. Sans lui... Je sais pas ce que je serais devenue...

made by black arrow


bienvenue à Covington
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Cette douleur qui ne s'éteint jamais... [Thalia]   

 

Cette douleur qui ne s'éteint jamais... [Thalia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Amanda K. Mayers ☆ Froide est la douleur de croire que la chaleur ne reviendra jamais
» Bien mal acquis ne profite jamais ▬ Ginger
» ne cesse jamais d'y croire ⊰ charmant
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Covington Mystery :: ❀ Coin détente ❀ :: Les Archives du Forum :: Rp Abandonnés-