Vous êtes pris au piège dans la ville de Covington.
Ville pleine de magie et de mystère.
Quel sera votre camp ?

Partagez | .
 

 Retour à l'Université. [PV Jefferson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à Covington
Freyja Sanders
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.Age : 20 ans.
Surnom : Carebear
Photo d'Identité :
Métier : Etudiante
Localisation : Covington
Humeur : Humeur pluôt contradictoire, parfois heureuse parfois très triste.
Cupidon :
POUVOIR.

MessageSujet: Retour à l'Université. [PV Jefferson]   Ven 13 Oct - 22:12

Élève modèle. Ou presque.

( DANGER - 11:02 )
Depuis que Gabriel m’a rendu visite, j’ai peu à peu recommencé à vivre normalement. Il m’a motivé à arrêter de me morfondre dans mon coin. Je garde toujours espoir. Celui de revoir mes parents. Et c’est pour cela que je fais tout pour m’améliorer en sorcellerie. Parce que ma magie pourrait enlever ce mur. Du moins, c’est ce que j’espère.

J’ai demandé aux autres sorcières si tout ceci était possible et elles ne m’ont jamais répondue. Comme si elles me cachaient quelque chose. Elles m’ont simplement dit de ne pas faire quoi que ce soit de dangereux car la magie pourrait me dévorer. Rassurant…

En dehors de l’Ecole, je suis aussi en train de préparer la meilleure fête possible au monde. J’ai une très bonne réputation dans ce domaine. Toutes mes soirées sont mortelles. Et je compte faire de même avec l’APOCALYPSE PARTY. Je ne laisse rien au hasard. Tout sera parfait. Quitte à passer pour un tyran ou une maniaque. C’est en voulant atteindre la perfection qu’on l’atteint ! Le lieu de la fête est ultra-original pour une fête d’Halloween : la carrière. Mais, je ne veux pas trop en dévoiler au public. Un simple tract suffit pour faire monter la hype.

Maintenant, à l’Ecole… c’est un peu moins joyeux. J’ai raté plus d’un mois de cours. Décrochage scolaire imminent… c’est pire que je l’imaginais. Mais je remonterai la pente. Comme toujours. J’ai raté un nombre incalculable de cours magistraux et il faut que je trouve quelqu’un pouvant me prêter ses notes. Et j’ai un peu honte de demander ça… quand j’ai toujours été fière d’être l’élève modèle. La présidente des élèves zut ! Ça ne fait pas bien du tout !

Pire encore… on m’a convoquée. La catastrophe. On va me demander de justifier toutes mes absences… et rien ne justifie UN MOIS d’absence ! En plus, je n’ai jamais répondu à leurs coups de fils et à leurs courriers ! S’ils ne me virent pas de l’Université… j’ai de la chance !  Un point positif… c’est Mr Jefferson qui me convoque. Ah… Mr Jefferson… il est canon…  C’est mon crush. Genre… énorme crush ! On se voit lors de réunions pour améliorer la condition des étudiants dans l’Université. J’avoue avoir déjà essayé de le draguer. Mais je ne crois pas que cela a fonctionné. Il est si mystérieux et charmant a la fois… Accessoirement, c’est mon professeur de sociologie.

J’arrive dans son bureau… je toque timidement… il m’autorise à entrer… j’ose à peine lui sourire. Parce que je sais pourquoi il me fait venir. Mes absences. Je crois qu’il va me massacrer. Ou pire, je l’ai déçu et j’ai peut-être gâché toutes mes chances avec lui !

« C’est… c’est pour mes absences… c’est ça ? » lui dis-je de manière hésitante et fragile.



©️ 2981 12289 0
bienvenue à Covington
David Jefferson
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.Age : 35 ans
Photo d'Identité :
Métier : Directeur de l’Université & Membre du Conseil
Localisation : Surement à la recherche de futur membre pour son armée
Humeur : Colérique
Cupidon :
POUVOIR.
Informations sur le Personnage
Groupe :: Hérétique
Camp :: Souhaite quitter la ville !
Description du Pouvoir : :

MessageSujet: Re: Retour à l'Université. [PV Jefferson]   Dim 15 Oct - 0:02



Méfiez-vous des apparences...


Le silence règne dans la pièce, on entend seulement le tic-tac régulier de l'horloge. Mes yeux sont rivés sur le dossier d'une étudiante, une en particulier : Freyja Sanders. Je lis et relis machinalement chaque phrase, cherchant un détail, une faille. Chaque personne a un point faible, même la présidente des élèves, qui semble si parfait aux yeux de tous. Si intelligente... Si belle... Si elle était majeure, j'aurai sûrement osé poser mes mains sur son doux corps d'ange qui semble si fragile, si délicat. Mais même si elle était majeure, je reste son directeur et je ne peux pas me permettre une telle chose. Pourtant, elle est tellement le style de femme que j'aime : fragile, docile et si facilement manipulable. De plus, je sens son regard sur moi, j'entends ses petites phrases aguicheuses... Oh si seulement... Voyons, voyons voilà que je m'égare dans mes pensées, même si je dois avouer que ces douces pensés me font légèrement sourire. J'adore sa façon dont elle me regarde, elle me donne l'impression d'être la seule personne qui compte dans son cœur, et cela, me plaît énormément. J'adore être le centre intérêt d'une personne, d'être admiré par cette dernière. Surtout, si cette personne en question est peut-être une Hérétique.

Je dis peut-être, car rien n'est sûr pour le moment. Pour l'instant tout ce que je sais, c'est qu'elle a passé un mois sans aller en cours et qu'elle s'est mise à lire des livres parlant de sorcellerie. Je me demande ce qu'elle a fait pendant ce mois entier loin de l'Université. Aucun élève n'a pu me donner des nouvelles à son sujet, à croire qu'elle c'est enfermer à double tour chez elle et qu'elle a décidé du jour au lendemain de quitter son petit cocon pour revenir ici. C'est un mystère que je me dois d'éclaircir ! Je me dois de me lui poser la question en tant que directeur, je dois savoir ce que fait chacun de mes élèves surtout si il est question de la présidente des élèves. Elle est là pour montrer l'exemple aux autres et être absente pendant un si long moment n'est vraiment pas bon... Mais ce n'est pas le mystère qui m'intrigue le plus, Freyja lit d'étranges bouquins. J'en ai emprunté un d'ailleurs, parlant de magie noire, très noire... J'espère qu'elle a emprunté ce genre de livre, car elle sait trouver un quelconque don durant son mois d'absence et non parce qu'elle cherche à savoir pourquoi un  mur invisible entoure la ville de Covington.

Enfin, bientôt, mes nombreuses questions trouveront rapidement des réponses, car j'ai convoqué la douce Freyja après les cours, d'ailleurs la voilà qui toque timidement à ma porte. J'esquisse un doux sourire, puis je l'invite à rentrer tout en rangeant discrètement son dossier dans le tiroir de mon bureau. Je me retiens pour ne pas sourire d'avantage en la voyant rentrer en étant toute timide, toute angoisser. Je me sens comme un félin admirant sa proie effrayée qui sait déjà que son destin est tout tracé et que la mort l'attend au bout du tunnel.


- C’est… c’est pour mes absences… c’est ça ?

Rapidement, mon doux sourire laisse place à un visage inquiet et légèrement triste. Je me lève vite de mon siège et je m'approche d'elle. Je soulève légèrement son menton du bout des doigts, plongeant mon regard dans le sien, cherchant plus à la déstabiliser qu'autre chose. Au bout de quelques secondes, seulement, je lâche un soupire de soulagement et je retourne vers mon bureau comme si je semblais apaiser, libérer d'un poids mort.

- Veuillez pardonner mon comportement si soudain mademoiselle Sanders. J'étais juste... Tellement inquiet à votre sujet, ne pas pouvoir pendant un mois entier... Je me suis fait un sang d'encre à votre sujet.

On sent toute l'inquiétude dans ma voix, je jette quelques regards vers elle, essayant de sourire. Alors ? Vous y croyez ? Je joue bien la comédie, n'est-ce pas ? Je suis assez doué pour cela, sûrement à cause de ces nombreuses années où j'ai essayé de plaire à ma mère ou encore pour plaire à tous ses habitants de la ville pour qu'ils votent pour moi. Bref, ici la personne que je cherche à séduire avec mon jeu d'acteur et la présidente des élèves. J'ai envie de jouer le directeur gentil, inquiet, qui pense plus à ses élèves qu'à lui. Plus j'arriverai à la conquérir ainsi, plus elle m'ouvrira son cœur et se confiera à moi. Ainsi, je pourrais avoir toutes les informations que je souhaite à son sujet. Et oui, je suis du genre manipulateur.

- Asseyez-vous mademoiselle Sanders, je vous en prie. Il est vrai que je vous ai convoqué pour vos absences, car c'est mon devoir en tant que directeur de cette Université. Mais la vraie raison est que j'étais inquiet à votre sujet et je ne peux m'empêcher d'imaginer les pires scénarios. J'avais besoin de vous voir et vous parlez pour m'assurer que vous alliez bien. Mais, qu'est-ce qu'il vous est arrivé durement ce long mois d'absence et est-ce que vous allez bien ? Vous savez que vous pouvez tout me dire, n'est-ce pas ?


- Adrenalean 2016 pour Epicode


bienvenue à Covington
Freyja Sanders
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.Age : 20 ans.
Surnom : Carebear
Photo d'Identité :
Métier : Etudiante
Localisation : Covington
Humeur : Humeur pluôt contradictoire, parfois heureuse parfois très triste.
Cupidon :
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Retour à l'Université. [PV Jefferson]   Mer 18 Oct - 22:29

Élève modèle. Ou presque.

( DANGER - 11:02 )
Je crois que je ne me suis jamais aussi sentie mal à l'aise avec quelqu'un d'autre. Surtout quelqu'un de masculin... et qui m'attire beaucoup. Il faut le dire... je n'ai normalement pas peur de flirter avec quelqu'un. Mais... avec lui c'est différent. Son charisme et sa stature m'intimident beaucoup. Il sourit doucement et viens vers moi tandis que je tordille un peu nerveusement mes poignets... Il vient lever mon menton... je rougis de manière presque instantanée... je suis comme paralysée. J'ouvre la bouche mais aucun mot voir aucun bruit, ne sort de ma bouche. Il me fixe droit dans les yeux... il me dévore presque du regard... est-ce que cela veut dire que je lui plais ? Normalement oui. Mais cela s'arrête là. Il retourne à son bureau... soupire... et me dit qu'il était inquiet à mon sujet. Genre... Beaucoup. Et ça me surprends. Parce que... bah je pensais qu'il en avait rien à faire de moi. J'essaie de lui répondre mais je suis toujours autant sous le choc de ce qu'il vient de se passer. Finalement... il m'invite enfin à m'asseoir. Il était temps. Il continue alors... me parle avec aisance... accompagné de son charme iné... il me demande ce qui m'est arrivé pour que je sois absente un mois... Je détourne le regard un court instant... je savais qu'on allait me poser cette question alors j'avais déjà préparé un mensonge... Mais il a l'air de vouloir me comprendre et...

"Eh bien... je... j'ai... enfin avec les événements du mur... ma... ma famille est restée dehors. Du coup... du coup je suis toute seule maintenant."

Je ne le regarde pas... je déteste parler de ça... encore moins avec quelqu'un comme lui... ça me rends super mal à l'aise. Je fais un peu de bruit avec mes ongles pour me déstresser... je l'évite un peu du regard... puis je lâche :

"Mais je vous promets... je vais tout rattraper... et redevenir au top du top ! J'ai déjà bien commencé même ! J'ai récupéré toutes les notes de vos cours de sociologie... je les retravaille et j'en fais des fiches... et..."

Je me rends compte que j'en fais peut-être un peu trop, même si c'est vraiment ce que je fais actuellement... ça fait léche-botte. Alors je me tais subitement et je le regarde... mes yeux semblant lui demander "Est-ce que c'est fini ? Je peux y aller ?"



©️ 2981 12289 0
bienvenue à Covington
David Jefferson
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.Age : 35 ans
Photo d'Identité :
Métier : Directeur de l’Université & Membre du Conseil
Localisation : Surement à la recherche de futur membre pour son armée
Humeur : Colérique
Cupidon :
POUVOIR.
Informations sur le Personnage
Groupe :: Hérétique
Camp :: Souhaite quitter la ville !
Description du Pouvoir : :

MessageSujet: Re: Retour à l'Université. [PV Jefferson]   Jeu 19 Oct - 20:58



Méfiez-vous des apparences...


Je crois que je ne me suis jamais senti aussi bien, aussi détendue, aussi... Puissant... J'ai le contrôle total de la situation, en un tour de main et grâce à mon talent d'acteurs, la petite souris est tomber dans mon piège. Elle croit à fond au gentil petit directeur d'université qui s'inquiète pour son élève. Mais fais attention petite souris, oh oui fais bien attention... Car si jamais tu n'es pas pourvue d'un quelconque don particulier, je pourrais te dévorer toute crue ! Je n'aime pas perdre mon temps pour de telles stupidités, alors que je pourrais passer ce précieux temps à m'exercer à contrôler mon pouvoir du feu ou bien à chercher un futur membre pour mon armée. Mais bon ne mettons pas la charrue avant les bœufs et ne jugeons pas la belle et jeune étudiante, peut-être qu'elle un don particulier et qu'elle pourrait faire partie de mon armée. En tout cas, si elle possède réellement un quelconque pouvoir, je n'aurai aucun de mal à la convaincre de rejoindre de mon armée. Regardez-la, elle est toute nerveuse, elle a rougi quand j'ai levé son menton pour plonger mon regard dans le siens. Elle est déjà pleinement sous mon emprise, sans même qu'elle ne s'en rende compte. Voyez-vous mêmes, elle détourne les yeux, hésitant à me répondre. Oh ! dieu ma chère Freyja, si tu étais un mouton et moi un loup, il y a bien longtemps que je t'aurais déjà bouffé toute crue !

- Eh bien... je... j'ai... enfin avec les événements du mur... ma... ma famille est restée dehors. Du coup... du coup je suis toute seule maintenant.

Je ne bouge pas, je me fixe quelques instants, suspendu aux lèvres de mon étudiante. Elle est donc seule chez elle ? Oh, mais quelle information intéressante... Je me retiens pour ne pas afficher un sourire machiavélique sur les lèvres et essaye d'être triste, de compatir à la condition actuelle de la présidente des élèves. Je continue mon jeu d'acteur tout simplement.

- Mais je vous promets... je vais tout rattraper... et redevenir au top du top ! J'ai déjà bien commencé même ! J'ai récupéré toutes les notes de vos cours de sociologie... je les retravaille et j'en fais des fiches... et...

Oh mon dieu, mais regardez là ! J'aime ce sentiment, j'aime me sentir supérieur, d'avoir en quelque sorte le droit de la mort et de la vie sur quelqu'un. Je reste droit, je pose mes coudes sur mon bureau, les mains liées entre elles, je ferme les yeux quelques instants, l'air pensif et triste à la fois. En fait, c'est ce que je fais croire, car au fond de moi, je ris, je rigole de mon plan machiavélique qui est en train de naître peu à peu dans ma tête. Je finis par rouvrir les yeux, j'avance doucement sur ma chaise de bureau pour me coller contre ce dernier et pour pouvoir attraper sans difficulté les mains légèrement tremblantes de mon étudiante. Je les enlace entre mes mains, gentiment, tendrement. Je plonge mes yeux dans les siens, je cherche à la déstabiliser encore plus. Je la regarde avec un air triste, ayant presque les larmes aux yeux.

- Mais quel imbécile ! J'ignorais tout cela... Je me sens terriblement coupable... Si, j'avais su quel malheur, vous étiez arrivé, je me serais précipité chez vous pour prendre de vos nouvelles et surtout pour vous aider à surmonter cette terrible nouvelle... Je...

Ma voix est remplie de tristesse, je fais légèrement trembler mes mains. Je ne finis pas ma phrase, faisant semblant de me sentir honteux de me laisser submerger ainsi par les sentiments, regardant nos mains liées quelques secondes. Je retire mes mains, que je viens lier entre elles près de mon torse, jouant avec mes doigts pour lui faire croire que je me sens nerveux et un peu honteux. Je tousse légèrement, cherchant à éclaircir ma voix et cherchant aussi à chasser ma tristesse.

- Mademoiselle Sanders, je ne peux pas vous laisser dans une telle situation ! En tant que directeur et tant qu'être humain qui vous apprécie... Mademoiselle Sanders, j'imagine à quel point cela doit être dur de rentrer chez soi et de ne trouver personne... Alors, je vous en prie, venez vivre chez moi quelques semaines ! Ou si cela vous dérange ou vous gêne, accepter de dîner avec moi de temps en temps. Je me sentirai plus rassurer de ne pas vous savoir seuls.


- Adrenalean 2016 pour Epicode


bienvenue à Covington
Freyja Sanders
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.Age : 20 ans.
Surnom : Carebear
Photo d'Identité :
Métier : Etudiante
Localisation : Covington
Humeur : Humeur pluôt contradictoire, parfois heureuse parfois très triste.
Cupidon :
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Retour à l'Université. [PV Jefferson]   Lun 23 Oct - 6:10

Quand ton crush veut t'emmener à dîner.

( NO LIE )
Je suis en panique. Je ne suis pas du tout dans mon élément. Je ne sais pas mentir… je ne sais pas cacher quoi que ce soit à quelqu’un. J’en ai trop fait et… je suis sûre qu’il a compris que je ne lui avais pas tout dit… Mais… je n’y peux rien ! Il ne se rends pas compte… j’en sais rien… mais il flirte et en même temps me demande de parler de mes soucis… c’est compliqué à gérer ! Il semble avoir été attristé par ce que je lui ai raconté… il ne s’imaginait surement pas qu’il m’est arrivé tout ça... Comme beaucoup de gens. Je déteste paraître comme une malheureuse. Même si je le suis. Je veux que l’on me voit comme Miss Covington, la présidente des élèves… bref toujours au top !

Il va s’asseoir à son bureau… il attrape mes mains… je tremble un peu... en vrai j’ai le sang glacé. Je suis carrément mal à l’aise… Il agit carrément bizarrement par rapport à d’habitude… Il dit s’en vouloir de ne pas avoir su ce qui m’est arrivé… il aurait aimé pouvoir m’aider à surmonter tout ça… Je lui dis plus que jamais timide.

« Je… non… ce n’est pas grave… enfin… vous pouvez pas vous en vouloir pour ça… rien n’est de votre faute. »

Je ne pouvais pas savoir moi… qu’il pensait tout ça à propos de moi. Il ne m’a jamais rien dit. Il était mon crush… et c’est tout. Un fantasme parmi tant d’autres… Je suis carrément sûr que mes joues sont super rouges… et sur ma peau super blanche… ça doit énooooooormément se voir ! J’ai l’impression d’être une gamine de 12 ans ! Je rêvais qu’il flirte avec moi et maintenant qu’il le fait… je suis comme paralysée ! Bravo Freyja.

Alors petite technique de sauvetage, je détourne le plus possible le regard… j’essaie de penser à autre chose… tout en priant que ce supplice était enfin fini. Et puis… il tousse… et me propose de venir… vivre chez lui quelques semaines… ou même d’aller diner… j’hausse les sourcils… ok là vraiment… je ne sais pas ce qu’il a… c’est… wow.

Je commence à bégayer « Je… je…  À vrai dire… »

Je regarde le plafond de la pièce un instant… je me préparais à lui dire que j’avais déjà quelqu’un… sauf que c’est complétement faux. Je suis seule. Terriblement seule… Freyja Sanders.

« Un… un diner… oui… pourquoi pas. Enfin… oui. »

La pire des réponses possibles au monde. Comment réduire à néant toutes mes chances avec lui. Je crains carrément et je me déteste intérieurement. Il me propose d’aller diner avec lui et je ne suis pas foutue d’aligner une phrase complète sans bégayer comme… pff. Bien sûr que je veux diner avec lui… m’enfin si c’est pour bégayer comme ça…

« Mais… je ne veux pas que vous voyiez ça comme une contrainte… je… je peux me débrouiller toute seule… »

Bienvenue à Freyja Airlines, le taux de confiance est actuellement de moins cent pourcent. Le crash est annoncé lors de votre premier diner avec Monsieur Jefferson. Je suis une catastrophe.



©️ 2981 12289 0
bienvenue à Covington
David Jefferson
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.Age : 35 ans
Photo d'Identité :
Métier : Directeur de l’Université & Membre du Conseil
Localisation : Surement à la recherche de futur membre pour son armée
Humeur : Colérique
Cupidon :
POUVOIR.
Informations sur le Personnage
Groupe :: Hérétique
Camp :: Souhaite quitter la ville !
Description du Pouvoir : :

MessageSujet: Re: Retour à l'Université. [PV Jefferson]   Mar 24 Oct - 19:56


Plus je parle, plus j'agis, plus elle tombe dans mon piège, c'est encore plus facile que de voler une sucette à un bébé. Je dois avouer que c'est quelque peu difficile de se contrôler quand on a envie de sourire et de rire face à elle, elle si mignonne et si manipulable, elle gobe tout ce que je dis et c'est pour cette raison que c'est mon élève préféré. Elle est vraiment adorable quand elle rougit, encore plus en sachant que c'est moi qui déclenche cette jolie couleur rose sur sa peau blanche de poupée. Mon plan se déroule à merveille, bien sûr, j'avance à tâton en espérant de ne pas faire fausse route. Je lui propose de venir habiter chez moi quelques semaines ou bien d'accepter de dîner avec moi de temps en temps, histoire de discuter et tout le blabla habituel pour lui faire croire que son état actuel me préoccupe vraiment. Même si c'est moi qui lui ai proposer de venir vivre chez moi, cette idée reste comme dangereuse pour moi. Je suis un Hérétique et je n'ai pas encore le contrôle total sur mon pouvoir, surtout quand ma colère devient trop forte à cause, par exemple, de la stupidité sans nom du Père Warren. Mais si elle accepte ma proposition, je pourrais la surveiller 24 heure sur 24 et si elle est bien une Hérétique comme je l'espère, à un moment ou un autre elle fera une erreur et là ! Enfin, enfin... Écoutons d'abord la réponse de cette jolie demoiselle avant de nous emballer.

- Un… un diner… oui… pourquoi pas. Enfin… oui.

- Magnifique !

- Mais… je ne veux pas que vous voyiez ça comme une contrainte… je… je peux me débrouiller toute seule…

- Une contrainte ? Voyons Mademoiselle Sanders...


Je me lève de mon bureau pour venir faire le tour de ce dernier, m'essayant sur le bord étant légèrement de biais à ma jeune élève si timide. J'avance délicatement ma main vers elle, attrapant doucement son menton, la forçant à me regarder dans les yeux. Je sais pertinament que mon regard plonger dans le sien la perturbe, je l'avais bien vu tout à l'heure et c'est bien mon but : la déstabiliser jusqu'à ce qu'elle en oublie presque son nom. J'approche mon visage du sien, décidant de jouer une nouvelle carte dans mon jeu, une carte qui semble faire vibrer son cœur, si je ne me trompe pas sur ce point-là aussi. Nos visages ne sont quelques centimètres l'un de l'autre, je viens lui murmure doucement ces quelques mots, comme ci, j'avais peur qu'on nous entende :

- Je serais plus que ravie de dîner avec mon élève favorite...

Ma voix est douce, mon regard scrute le siens, je sens son souffle court sur mon visage. Nous restons comme ça quelques secondes sans rien dire, avant que je me décider à reculer enfin, un léger sourire aux lèvres, la laissant respirer.

- Que pensez-vous de dîner ensemble ce soir, chez moi ? Sauf si vous aviez d'autres projets pour cette soirée, bien sur.
° CODAGE PAR DITA | [a href="http://epicode.bbactif.com">EPICODE °


bienvenue à Covington
Freyja Sanders
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.Age : 20 ans.
Surnom : Carebear
Photo d'Identité :
Métier : Etudiante
Localisation : Covington
Humeur : Humeur pluôt contradictoire, parfois heureuse parfois très triste.
Cupidon :
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Retour à l'Université. [PV Jefferson]   Jeu 26 Oct - 21:53

Quand ton crush veut t'emmener à dîner.

( NO LIE )
Je suis presque en sueur… c’est affreux. Il… il… merde je ne sais pas pourquoi je réagis comme ça ! Normalement, c’est moi qui mène les hommes à la baguette… là… tout est différent. Je me sens totalement impuissante face à lui… ça me fait peur… mais ça me plait aussi beaucoup. Moi qui ne pensait n’avoir aucune chance avec lui…
Il attrape à nouveau mon menton… il force l’eye contact entre nous deux… je triche un peu et je détourne le regard un tout petit peu… mais je ne peux pas m’empêcher de venir regarder ses beaux yeux de temps à autre… Mon cœur tape contre ma poitrine et je suis comme presque essoufflée, comme si je sortais d’un tour de montagne russe… Mes joues ne s’arrêtent pas de rougir… je lui souris timidement… mes yeux pétillent.

Il approche son visage du mien… Et… il me murmure presque sensuellement qu’il serait ravie de diner avec moi… « son élève favorite »

Je détourne le regard… je ris nerveusement… J’ouvre la bouche pour dire quelque chose…  Et puis non. Je le regarde bêtement… ça se voit que je suis complétement pommée ok.  Il me fait plus que des avances là… Il garde son petit sourire… lui il semble totalement serein… bien sûr… il sait pertinemment ce qu’il fait et ce qu’il déclenche chez moi… j’espère que ce n’est pas un de ces salop à s’amuser avec les sentiments des gens…

Il finit par me proposer de diner CE SOIR chez LUI… J’hausse les sourcils surprise… je recule un peu… je reste bouche bée un instant et je réfléchis… est-ce que c’est vraiment une bonne idée d’y aller ce soir ? Je veux dire… ça me semble quand même super précipité… et puis je n’ai rien de préparé… pas de tenue… rien.

Mais d’un côté… si je refuse ce soir… est-ce qu’il ne va pas tout simplement me zapper ? Et… je ne sais pas… s’intéresser à une autre fille ? Et je gâcherai… l’occasion de ma vie. Celle de pouvoir avoir un rencard avec un homme… parfait.

« D… D’accord… ce soir… chez vous… ça me va ! A ce soir alors ! »

Je n’ose même pas le regarder… je quitte le bureau à toute vitesse… merde j’ai oublié de prendre son adresse. Je re-rentre aussi vite que je suis partie… je sors un post-it de mon sac à main et je lui dis un peu en stress.

« Désolée ! J’ai oublié de vous demander votre adresse… »

Il s’exécute… toujours avec ce même sourire au lèvre… et à la seconde ou il me donne le post-it… Pouf ! Je sors du bureau à vitesse grand V ! Ce soir... méga-ultra énorme rencard...



©️ 2981 12289 0
bienvenue à Covington
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Retour à l'Université. [PV Jefferson]   

 

Retour à l'Université. [PV Jefferson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Les Clefs de l’Université de la Fondation Aristide pour La Démocratie (UNIFAD) s
» retour de la droite dure en Suisse
» Nécessité de Réformer l’Université d’Etat d’Haïti :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Covington Mystery :: ❀ Coin détente ❀ :: Les Archives du Forum :: Rp Terminés-